Mon amour, ne nous oublions pas malgré la vie de famille

mother father kiss

Mon amour,

Je crois que nous avons besoin d’une mise au point.

Je sens que le “nous” de notre duo disparaît tranquillement, mesquinement, sous le poids de la charge du quotidien. Le vois-tu toi aussi?

Au-delà des enfants, de l’entretien de la maisonnée, malgré la pile de lavage qui s’accumule dans le panier, j’ai peur que nous ne nous placions plus en premier. Les amoureux que nous étions avant de fonder une famille sont désormais des parents qui courent au rythme de la vie effrénée.

Je ne pense pas que les magazines et les spécialistes psycho-amoureux ont la formule magique; ça ne prend pas une sortie par semaine pour entretenir son couple, mais une série de petites actions qui ravivent le feu.

Alors, embrassons l’autre tendrement dans le cou quand il ne s’y attend pas et murmurons-nous à l’oreille des mots doux pendant que le plus jeune nous observe du coin de l’œil.

Alors, pinçons-nous une fesse sensuellement même si ce geste ne mène pas à davantage de tendresse car le temps et l’énergie nous manquent.

Alors, aimons-nous devant nos enfants pour leur montrer que deux êtres qui s’aiment doivent faire des gestes au quotidien pour se démontrer leur amour.

Alors, prenons la peine de nous faire un compliment par jour, qu’il concerne notre physique ou la beauté de notre coeur. Les mots d’amour ne doivent pas disparaitre de nos échanges. Ils sont si simples et si doux pour nos cœurs.

Alors, mettons sur notre trente-et-un et faisons garder la marmaille quand nous le pouvons, aussi souvent que possible, pour se retrouver le temps d’une soirée. Oublions que nous sommes parents et retombons dans la séduction.

Alors, lâchons nos écrans en soirée et profitons de cette période pour rire, discuter et se blottir l’un contre l’autre sur le divan trop petit.

Alors, discutons le soir, sur l’oreiller dans la noirceur de la chambre, au moins une fois par semaine même si nos discussions sont banales et simplistes. Racontons-nous nos pires et bons coups. Rions de fatigue.

Lorsque les enfants quitteront le nid dans quelques années, je veux qu’ils laissent derrière eux des parents complices et passionnés. Des parents qui auront travaillé fort pour entretenir le feu et ce, sans se brûler. Aux yeux de nos enfants, je veux laisser un modèle d’un couple amoureux. À nous deux, je sais qu’on peut y arriver si on y met les efforts.

Alors, soyons une équipe mais surtout, soyons amoureux et promettons-nous de ne jamais oublier notre “nous”.

Crédit : Hrecheniuk Oleksii/Shutterstock.com
Maman Florissante
MAMAN FLORISSANTE

Une réflexion sur “Mon amour, ne nous oublions pas malgré la vie de famille

  1. […] Mon amour, Je crois que nous avons besoin d’une mise au point. Je sens que le “nous” de notre ... https://allaux.com/mon-amour-ne-nous-oublions-pas-malgre-la-vie-de-famille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *