Merci à toi, l’homme qui m’a réparée

man kiss woman

Lorsque tu es entré dans ma vie, tu étais loin de te douter à quel point tu avais une femme amochée, écorchée devant toi. Tu es tombé amoureux de moi,  prêt à me décrocher la lune, sans vraiment réaliser qu’avant toi, il y avait eu l’homme destructeur. Une homme qui m’a brisée lentement, mais sûrement. Une ordure qui a transformé la femme que tu as choisi d’aimer. Et c’est quand tu as compris l’ampleur du travail que cela représentait pour toi, l’homme qui m’a réparée, que tu as relevé tes manches et que tu as décidé de tout faire pour m’aider à remonter la pente et être à nouveau une femme solide.

Toutes les fois où tu as voulu me faire l’amour alors que je n’étais pas encore prête et que j’avais le sentiment que mon corps ne m’appartenait plus, tu as été patient, compréhensif et tendre. Parce que, pour toi, l’important était d’abord et avant tout que je me sente bien, en sécurité et aimée.

Toutes les fois où je me suis réveillée en panique au beau milieu de la nuit, les larmes aux yeux et la peur au ventre à cause de cauchemars qui me rappelaient mon ancienne vie, tu as été là pour me rassurer, me réconforter et me bercer en me flattant les cheveux jusqu’à temps que je m’endorme épuisée, collée contre toi.

Toutes les fois où je me suis regardée dans le miroir en y voyant une femme faible, maladroite, stupide et laide parce que c’était ce que s’évertuait à me faire croire l’homme qui m’a brisée, tu étais là, redoublant d’effort pour me rappeler à quel point j’étais la plus belle et la plus brillante femme du monde. À quel point j’étais une battante, une survivante et que tu étais extrêmement fier de m’avoir à tes côtés.

Toutes les fois où j’ai craint le retour en force de mon passé, tu as su trouver les bons mots pour apaiser mes peurs et me montrer que tu serais toujours là pour me protéger, me défendre et que tu ferais tout en ton pouvoir pour éloigner cette noirceur à tout jamais.

Avec le temp et grâce à toi, j’ai appris à reprendre le contrôle de ma vie. Tu ne m’as pas tendu la main pour que je me relève; tu m’as doucement prise dans tes bras et tu m’as aidée à me relever à mon rythme, sans brusquer les choses. Tu as apaisé mes moments d’anxiété, essuyer chacune de mes larmes et écouter d’une oreille attentive tout ce que mon cœur avait accumulé avec le temps.

Pour tout cela et pour tout le reste que je n’ai pas nommé, je te dis merci. Grâce à toi, je suis encore là. Je porte en moi, même sur moi, des cicatrices qui ne partiront peut-être jamais, mais avec ta patience, ta douceur, ta compréhension, ton écoute et surtout ton amour, je suis encore là, plus vivante que jamais. Je me suis réappropriée mon corps, ma tête et ma vie. Ensemble, nous avons construit quelque chose que je ne croyais plus possible, que je n’espérais plus.

Pour tout cela et pour tout le reste que je n’ai pas nommé, merci à toi, mon amour, l’homme qui m’a réparée.

Pour R. et D. qui ont su me réparer à leur manière.

Crédit : Master1305/Shutterstock.com
Marie-Ève Chartand
MARIE-ÈVE CHARTRAND

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *