Tu as le droit d’être heureuse en amour même si tu es une maman

sad mother with baby

Ton cœur te le crie. Ton âme le hurle. Tu n’es plus heureuse avec le père de tes enfants. L’as-tu vraiment déjà été ? Tu ne sais plus. Mais en ce moment, tu ne l’es pas. Depuis peu, longtemps, depuis toujours, peut-être. Et tu sais qu’il est trop tard. Que pour lui aussi, c’est un non-retour. Il ne te voit plus. Ne te regarde plus. Il ne te dit plus qu’il t’aime. Tu ne te sens pas chez toi dans ses bras, alors que tu voudrais ressentir ce réconfort immense quand on rejoint la personne chère le soir venu. Tu as besoin d’un partage d’amour, des bisous tendres au quotidien, de longer un beau fleuve tranquille main dans la main, heureux et sereins. Mais tu sais que ce n’est pas ce qui vous attend. Même si vous ne l’avez pas toujours été, tu sais que vous serez maintenant et à jamais chacun de votre côté, le cœur sec.

Tu vois tes amies heureuses. Même après plusieurs années, même après les enfants. Tu voudrais y avoir droit toi aussi. Tu aimerais respirer le bonheur avec le père de tes petits. Être complices, que vous démontriez votre amour en public, votre reconnaissance de vous avoir l’un et l’autre. Mais votre relation n’a plus rien à voir avec ça. C’est froid. Glacial. Il ne te touche plus. Ne te caresse plus. Ne te dit plus que tu es la plus belle. Il ne t’admire plus. Et probablement que toi non plus. Vous deux, ça ne te nourrit pas. Tu te dis que ça va s’arranger avec le temps, mais ce temps s’étire depuis trop longtemps. Tu essaies de te convaincre que ça va, mais tu as besoin de plus. Tu voudrais qu’on honore ta féminité, qu’on te désire, qu’on te couvre de douceur, de tendresse. Et ce n’est pas ça. Cet homme avec qui tu partages ta vie et ta famille est ton ami, ton partenaire, mais ce n’est plus ton amoureux ni l’homme qui te fait rêver et frémir. Et c’est correct. Ça arrive.

Mais dis-moi, tu attends quoi ? Que son cœur et le tien chavirent à nouveau l’un pour l’autre alors que tu sais que c’est fichu ? Que les enfants soient plus grands ? N’attends pas d’avoir perdu des années à espérer un amour qui n’est plus ou qui n’a jamais été comme tu le souhaites.

Tes enfants s’adapteront. Tu as des peurs, c’est normal, mais tu ne pourras jamais voir ce qui t’attend de l’autre côté si tu n’oses pas. C’est un passage obligé. Ce n’est pas un échec. C’est une réussite. Tu es bien entourée. Tu as des amies fidèles. Une famille aimante et présente. Tu ne seras pas seule.

N’attends pas de te perdre, de passer une autre décennie à te questionner, le cœur vide. Donne-toi la chance de vivre autre chose. De trouver chaussure à ton pied. De trouver l’homme qui saura t’offrir ce dont tu as besoin. Celui qui te fera te sentir aimée, désirée, appréciée, essentielle. Un homme avec qui tu auras tellement de points en commun que les projets fuseront de partout. Un homme avec qui tu auras l’impression d’avancer et d’évoluer et qui te suivra dans tes idées les plus folles.

Permets-toi d’être heureuse. Permets-lui de l’être aussi. Parce que clairement, il ne l’est pas lui non plus.

 Votre seul point en commun est vos enfants et tu te demandes bien ce qui vous unira une fois qu’ils seront grands, que tu te retrouveras seule avec lui. Affronte-le. Dis-lui que tu n’es pas bien. Demande-lui s’il t’aime toujours. Demande-lui s’il est heureux, lui. Tu dois crever l’abcès. Permets-toi de te retrouver. De raviver la flamme en toi.

Quand tu l’as rencontré, c’était peut-être le bon ou pas, mais c’est correct et possible que ce ne soit plus le cas. Tu sais qu’il y a quelque chose de mieux pour toi ailleurs. Ton cœur le sait, mais ta tête s’entête. Vous êtes loin. Ton lit est froid. Ton cœur est gelé. Ta petite voix te le dit. Ce n’est pas lui. Tu n’es pas la femme de sa vie. Il n’est pas l’homme de la tienne. Tu veux savoir ce qu’il y a de l’autre côté. Alors vas-y. Lentement ou en courant à vive allure. Tu as le droit d’être heureuse.

Crédit : KieferPix/Shutterstock.com
La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Une réflexion sur “Tu as le droit d’être heureuse en amour même si tu es une maman

  1. Musondoli Rodrigue Répondre

    Sincèrement, c’est nul comme conseil.
    L’amour ne disparaît jamais totalement lorsqu’une situation pareille se produit. Je l’ai vécu et j’ai l’expérience qu’il y a toujours au fond du coeur cet amour envers son partenaire, bien qu’il est enfui au coin mais sa vaut la peine de le faire vivre encore.
    Il y a de moments qu’on ne ressent plus rien, prendre le choix d’abandonner ou d’emprunter un autre chemin, pour moi c’est un signe de faiblesse et d’abandon. Le coeur a ses raisons que les raisons même ignorent.
    Le mieux à faire c’est d’essayer de revivre cette belle histoire vécue, trouver du temps pour 2, être créatif et savoir impressionné l’autre sont des atouts nécessaires dans l’amour.
    L’amour des enfants est une autre histoire, l’amour envers son partenaire est le fondement de cette empire qu’on battit ensemble.
    Bref, on peut encore tomber plus amoureux de son partenaire, c’est possible et si chacun y met de la volonté, la créativité, explorer les endroits jamais visités, faites l’amour autrement, faites-vous des cadeaux, voyager ensemble, exprimez-vous sans offenser l’autre et priez Dieu car c’est lui le peur créateur de cet amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *