Ma fille, tu m’as guérie

delivery mother and baby

Ma fille,

J’ai longtemps détesté mon corps et pendant de trop nombreuses années, mon rapport avec lui a été compliqué et totalement déboussolant. J’ai perdu de petits bouts de moi un peu partout en chemin, mais après de longues années à faire du mal à mon corps qui ne faisait que crier famine – tant d’amour que de nourriture – , j’ai décidé de me concentrer sur une seule chose : le rêve de ma vie, celui de devenir maman. Ta maman.

Dès que j’ai appris que tu t’étais fait une toute petite place en moi, la magie a opéré parce que tu nous as choisis, moi et mon corps auquel j’avais infligé maintes et maintes blessures. Alors qu’il ne m’avait jamais semblé accueillant ni douillet, toi, tu t’y es installée. Tu t’y es accrochée. Tu savais ce que tu voulais. Et grâce à toi, il est devenu grandiose, tout-puissant.

Ton arrivée a été le plus beau cadeau que tu puisses me faire, car dès que j’ai su que tu t’étais logée dans mon corps, j’ai recommencé à l’honorer, à lui donner de l’amour, à le regarder comme un temple, un lieu sacré. Il était devenu ta maison pour les neuf prochains mois; je devais le rendre confortable, doux, tranquille. Et c’est ce que j’ai fait. Ces mois durant lesquels tu ne faisais qu’un avec moi ont été des mois guérisseurs. Des mois de reconnexion avec moi-même, des mois de découverte de ma vraie nature, des mois d’amour envers moi-même, envers toi, envers nous. J’ai alors compris que tout passe d’abord par l’amour de soi. Ma fille, tu m’as guérie.

Menée par un sentiment d’incroyable reconnaissance, je remerciais la vie de m’avoir permis de vivre enfin la maternité. Je remerciais mon corps d’avoir accepté de te loger malgré les tempêtes auxquelles je l’avais soumis. À mesure que mon ventre s’arrondissait, je me trouvais tellement plus rayonnante. Pendant neuf mois, j’ai fait de mon mieux pour que tu te sentes bien en moi. Ta présence dans mon corps m’a guérie. Tu m’as guérie. Je ne le dirai jamais assez. Depuis ta naissance, je n’ai jamais cessé d’aimer ce temple. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau. Autant moi-même. Et je me sens libérée de ce mal que plusieurs femmes vivent. Mon corps est beau, magnifique, comme celui de toutes les autres.

Ma fille, en choisissant mon corps pour abri, tu m’as guérie. Je suis devenue invincible dans ce corps qui t’a portée, ce corps qui t’a allaitée. Merci. Merci d’avoir eu confiance en lui alors que je remettais en doute sa force et sa beauté. Maintenant, je l’adore, ce corps qui me sert de véhicule tous les jours de ma vie. Je le trouve plus beau, je m’y sens bien. Alors que je ne voyais rien de sa beauté, tu lui as redonné vie. Tu m’as redonné vie.

Grâce à toi, petite puce d’amour.

Merci. Ma fille, tu m’as guérie.

Crédit : Natalia Deriabina/Shutterstock.com
Vanessa Fuoco
VANESSA FUOCO

Une réflexion sur “Ma fille, tu m’as guérie

  1. Janick linsay Répondre

    Ce message m’a touché et juste dire que bien avant que tu aille cette belle petite que Dieu t’a donner, 😊 Dieu qui t’a toi(maman) donner la vie Il t’aime et que tu es sa création et non celle des être humains Dieu prend 9 mois pour crée un être humain dans le secret! Que son amour pour toi manifester en Jésus Christ ce révèle à toi! Le Sauveur! De tout ceux qui le reçoit 💝💝

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *