Vous êtes la plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre

mother delivery room with baby and son

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est de rentrer dans votre chambre à la nuit tombée alors que vous dormez profondément et regarder vos yeux clos, votre visage rond, votre bouche si parfaite et votre petit torse rebondir délicatement à chaque battement de votre cœur.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est de vous retrouver après quelques heures, une journée, un week-end loin de vous et sentir en une seconde que je suis la personne que vous attendiez le plus, vous voir courir jusqu’à moi, me sauter dans les bras, m’inonder de votre sourire et de tout votre amour, et commencer à me parler sans plus vous arrêter.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est de vous observer grandir, évoluer, progresser et applaudir chacune de vos petites et grandes victoires et voir cette fierté immense qui vous enveloppe tout entier, vos yeux pleins de satisfaction et votre petit corps qui frémit sous la réussite.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est d’avoir toujours assez de mots, assez de bras, assez de câlins, de bisous pour vous réconforter après une difficulté, une peur ou une frustration. C’est de voir qu’à cet instant où votre monde bascule, je suis la meilleure personne pour panser toutes vos blessures.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est d’apercevoir cette complicité de votre fratrie qui commence à vous unir, la tendresse qui se dégage de vos échanges, vos rires bruyants, ces regards plein d’amour et cette admiration sans mesure que mon dernier a pour mon aîné.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est de rencontrer des petits êtres aussi innocents que vous, capables de transformer une mauvaise journée en quelque chose de merveilleux par une simple parole, un simple geste ou un baiser et sentir dans le creux de votre cou que rien ne peut m’arriver.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est quand vient le soir, le moment de l’histoire, du bonne nuit, des bisous, quand vous vous endormez paisiblement dans mes bras ou que vous me dites « maman je t’aime jusqu’à la lune », vos bras autour de mon cou que vous ne voudriez jamais lâcher.

La plus belle chose qu’il m’ait été donné de vivre, c’est d’être votre maman et c’est aussi et de loin ce que j’ai connu de plus difficile dans ma vie.

Crédit : ccpixx photography/Shutterstock.com
Marlène Therin
MARLÈNE THERIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *