J’étais une maman seule

mother and little girl alone

Quand mon bébé est né, j’étais une maman seule. Je savais que je serais la seule à être épatée de chaque nouvelle chose que ferait mon poupon et ça m’allait. Je m’étais faite à l’idée tout en rêvant de refaire ma vie un jour sachant que je méritais d’être parfaitement heureuse.

Pendant longtemps, j’ai vécu en parfaite symbiose, seule, avec mon enfant que j’aime tant.  Mais quand la maison tombait silencieuse, le soir après avoir couché mon petit, je m’imaginais secrètement écouter un film collée avec mon amoureux sur le divan. J’avais envie de raconter ma journée à quelqu’un. J’avais envie de dire à quelqu’un à quel point il me rendait heureuse. Pourtant, je me résignais.

Puis, un jour, tu es arrivé. Petit à petit, nous avons tissé des liens, toi et moi, mais aussi toi et mon tout-petit. Et tout comme le mien, le visage de mon enfant s’est mis à s’illuminer chaque fois que tu entrais dans la pièce. Du jour au lendemain, je n’ai plus été seule.

Chaque jour, tu m’aides à faire des tâches qu’auparavant je m’épuisais à faire seule.

Chaque jour, tu t’occupes de mon petit trésor pendant que moi je peux enfin faire une sieste d’après-midi.

Chaque jour, mon sourire apparaît instantanément quand je vous regarde rire et vous amuser ensemble dans mon salon qui manquait tellement de vie avant que tu arrives.

Chaque jour, je peux maintenant raconter ma journée à quelqu’un quand j’arrive de travailler le soir.

Aujourd’hui, la famille dont j’avais tant rêvée est un rêve que je vis au quotidien, un rêve que je partage avec toi.

À toi, qui m’aimes et considères mon enfant comme le tien, merci de partager ta vie avec nous. Tu fais de moi la femme et la maman la plus heureuse au monde car grâce à toi, j’étais une maman seule qui ne l’est plus et qui, je le souhaite, ne le sera plus jamais.

Crédit : ARVD73/Shutterstock.com
Alexandra Godbout
ALEXANDRA GODBOUT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *