Hommage à ces femmes qui étaient là avant nous

women rights

Hommage à ces femmes qui étaient là avant nous,

Ces femmes qui se sont données corps et âme au nom de la famille, par amour pour leurs enfants, pour leur mari;

Ces femmes qui mouchaient une dizaine de nez chaque jour durant l’hiver, sans jamais rechigner et ce, sans compter les maux inconnus qui frappaient parfois leurs bébés sans aucun traitement à leur portée;

Ces femmes qui labouraient leur jardin avec une trâlée d’enfants dans leur jupe, bêchant la terre pour pouvoir nourrir leur famille;

Ces femmes qui ont pétri le pain de leurs mains parfois meurtries pour pouvoir voir la joie des leurs trempant un morceau de pain dans la mélasse ou la confiture de petites fraises des champs cueillies le matin même;

Ces femmes qui ne laissaient aucun restant de nourriture se perdre, qui inventaient des recettes impossibles pour pouvoir nourrir tout un chacun, sans jamais rien gaspiller de leurs denrées;

Ces femmes qui frottaient le linge à la main, ne laissant aucune tache ternir ce qui devait recouvrir le corps de leurs enfants chéris;

Ces femmes allumant le poêle en plein hiver à l’aurore pour que les leurs soient enveloppés d’une chaleur qui réchauffe l’âme et le cœur et qui faisaient bouillir l’eau du bain pour leur marmaille;

Ces femmes qui donnaient leurs corps à leur mari en signe de reconnaissance au retour de longs mois de travail même si cela ne leur tentait pas toujours, honorant ce qu’on appelait “leur devoir”;

Ces femmes dont le corps et l’esprit ont été marqués par la venue de plusieurs enfants et qui ont travaillé dur comme nous ne saurons jamais;

Ces femmes qui, avec le temps, ont réalisé qu’elles avaient autant de valeur que l’homme et qu’elles méritaient que leur place soit reconnue dans la société;

Ces femmes qui ont décidé de se lever pour faire respecter leurs droits au même titre que tout le monde;

Ces femmes qui ont souvent fait bien au-delà de ce qui était possible et qui nous ont permis un jour d’obtenir le droit de vote, des conditions de travail plus justes et bien plus encore;

Ces femmes courageuses qui ont su se tenir debout et grâce auxquelles nous avons gagné la liberté. Celle d’être et de choisir.

Merci à toutes ces femmes qui ont pavé le chemin. Nous ne leurs avons pas assez rendu hommage car elles méritent toute notre reconnaissance et notre admiration pour ce qu’elles ont accompli en élevant leur famille et en élevant leurs voix ensemble pour nous.

Ce qu’elles nous ont laissé traversera les époques et vivra à jamais. Parce qu’elles nous ont laissé l’amour. L’amour que nous éprouvons envers nous-même. L’amour d’être des femmes.

Crédit : Everett Collection/Shutterstock.com
Josiane Francoeur
JOSIANE FRANCOEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *