À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup

little girl

À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup,

J’aimerais te dire que si tu me vois m’agiter parce que le repas n’est pas prêt, que la laveuse n’est pas lancée et que le salon en désordre, ce n’est pas un exemple à suivre; l’ordre est subjectif et l’on gagne souvent à repousser certaines choses au lendemain.

À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup,

J’aimerais que tu saches que si par mégarde, ta journée ne se passe pas exactement comme prévu ou que tu ne peux pas faire exactement ce que tu aurais voulu, il est sage d’accepter que l’on ne puisse pas toujours tout maîtriser et se laisser aller à un peu plus de spontanéité.

À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup,

Je voudrais te dire que si tu sens parfois que ton corps et ton esprit sont envahis par un tourbillon d’émotions, que tu as du mal à rester calme et que tu n’arrives pas à reprendre le contrôle, souffle trois fois longuement et concentre-toi sur tout ce qu’il y a de beau autour de toi.

À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup,

J’aimerais te dire que si tu es de ces personnes qui donnent sans compter et qui attendent beaucoup en retour, alors tu prends le risque d’être déçue, mais le jeu en vaut la chandelle car il n’y a pas de plus grand plaisir que de faire plaisir.

À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup,

J’aimerais que tu saches que la vie est légère si on décide qu’elle l’est, que le bonheur est juste derrière la porte si on veut bien l’ouvrir, que l’amour se nourrit de petites choses et que les différences nous enrichissent.

À toi, ma fille qui me ressemble déjà beaucoup,

Si malgré moi je te transmets ces petites parts de moi que j’ai encore du mal à dompter, c’est que je t’aurai également transmis ce que j’ai de plus précieux, la détermination, la joie de vivre, la sincérité, le partage, la sensibilité, l’amour des moments simples et la soif de nouvelles découvertes.

Et si tu es un peu tout ça ou complètement différente à la fois, je voudrais te dire que le plus important, c’est d’être exactement celle que tu veux être, entièrement, sincèrement, dans toutes tes versions, les bonnes, comme les moins bonnes, et c’est ainsi que s’ouvrira à toi un horizon plein de lumière.

Crédit : Happy Max/Shutterstock.com
Marlène Therin
MARLÈNE THERIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *