À toi qui vis avec l’anxiété

anxious woman

Pendant des années, tu n’as pas été en mesure d’expliquer ce tourbillon de sentiments qui te déstabilisait sans arrêt. Tu ne trouvais pas les mots pour expliquer ces sentiments qui passaient leur temps à tourmenter ton âme. Et un jour, après en avoir parlé à un ami, un médecin ou avoir lu sur le sujet, tu as réalisé que c’était l’anxiété qui t’envahissait trop souvent sans que tu ne puisses rien y faire.

Depuis, tu peines à comprendre pourquoi tu es si différente des autres, de tes amis et de ta famille. Tu te demandes pourquoi toi, mais aussi pourquoi certaines journées tu te sens si bien alors que d’autres tu te sens si mal. Par la force des choses, tu l’acceptes peu à peu, faute d’avoir un autre choix.

Les bonnes journées te font sourire parce que tu arrives à te trouver belle. Tu arrives à t’accepter, à croire en toi, à t’aimer et à comprendre que tu as le droit d’être aimée en retour. Ces bons jours te font du bien parce pendant ceux-ci, tu ne te poses pas de questions et tu n’as pas peur de ne pas être à la hauteur ou d’être abandonnée par les gens que tu aimes. Tu as l’impression de mériter ce que tu as. Ces journées-là, il te semble que tu pourrais traverser le monde sans que rien ne n’atteigne.

Lors des mauvaises journées, tu te lèves en sachant que ça ne va pas bien se passer. Ton humeur est nuageuse. Tu te regardes dans le miroir et tu n’aimes pas ce que tu vois. Tu te trouves laide , tu te trouves grosse et tu perds toute la confiance que tu avais encore en toi la veille. Tu as l’impression que tes amis font semblant de t’aimer. Tu as l’impression que ton conjoint pourrait te quitter à tout moment car tu ne crois pas mériter son amour et en être à la hauteur. Tu n’as aucune motivation et un rien te stresse. Tu as soudainement peur. Peur qu’on t’abandonne, peur de ne pas y arriver, peur de ne pas suffire, peur de ne pas être assez. Ces mauvaises journées sont difficiles à gérer parce que la plupart du temps, tu n’arrives pas vraiment à expliquer comment tu te sens à l’intérieur. On te demande si tu vas bien et tu réponds oui. Comme si c’était la seule réponse possible. Parce que tu n’as pas envie de discuter de comment tu te sens. Ou parce que tu as peur d’être jugée et qu’on ne te comprenne pas.

À toi qui vis avec cette anxiété au quotidien, dans tes jours sombres, s’il te plaît, rappelle-toi que tu es suffisante et que les gens qui t’entourent t’aiment aussi souvent que nécessaire. Fais-en une comptine et récite-la jusqu’à ce que les battements de ton coeur s’apaisent. Donne-toi le droit d’avoir des bonnes et des moins bonnes journées. Donne-toi le le droit de parler et d’être comprise et supportée par ceux qui t’entourent.

 

Crédit : Halfpoint/Shutterstock.com
Katry Gagné
KATRY GAGNÉ

4 thoughts on “À toi qui vis avec l’anxiété

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *