À toi, mon amour, le père de notre bébé

mother father and baby

À toi, mon amour qui a vécu cette grossesse à mes côtés, sache que je t’en suis reconnaissante.

À toi qui accueilles cette grossesse avec tant d’émotions et de joie, sache que mon bonheur n’en est qu’amplifié.

À toi qui m’accompagnes aux différents rendez-vous prénataux, sache que ta présence m’aide à mieux appréhender les moins bonnes nouvelles.

À toi qui se démènes pour me faire des petites attentions, sache que chacune d’elles me fait vraiment plaisir.

À toi qui éprouves des difficultés à concrétiser la présence de ce bébé, sache que tu le sentiras aussi bientôt bouger.

À toi qui es à mon écoute et sais me réconforter dans les moments de doute, sache que j’en ai besoin.

À toi qui caresses délicatement mon ventre pour entrer en contact avec bébé et lui parler, sache que j’en suis émue à chaque fois.

À toi qui s’impliques dans les choix entourant mon accouchement, sache que cela me rend d’autant plus sereine en vue du jour J.

À toi qui huiles mon ventre pour m’éviter les vergetures, sache que bébé perçoit aussi tes caresses et les apprécie autant que moi.

À toi qui n’as jamais douté de moi en tant que future maman, sache que tes paroles me redonnent confiance en moi.

À toi qui sèches mes larmes en me serrant dans tes bras lorsque la douleur prend le dessus sur cet heureux événement, sache que cela suffit à me réconforter.

À toi qui me trouves belle avec mon ventre arrondi, sache que ton regard bienveillant m’aide à mieux accepter ces changements physiques.

À toi qui masses mes jambes lourdes et mon dos douloureux en fin de grossesse, sache que tu m’aides à me détendre.

À toi qui participes aux séances de préparation à l’accouchement, cela me rassure de savoir que je pourrai compter sur toi le jour venu.

À toi qui fais des jeux de mots et des blagues sur les femmes enceintes, sache qu’en plus de me faire rire, tu m’aides à relativiser mon état et mes peurs.

À toi, étonnamment calme alors que le travail commence, sache que je te remercie de ta quiétude car cela m’évite du stress supplémentaire.

À toi qui me berces ou tiens ma main entre les contractions, sache que tes gestes tendres apaisent ma douleur.

À toi , mon amour qui m’a soutenue tout au long de cette grossesse et à la naissance de notre enfant, sache que je t’en suis reconnaissante et que je t’aime de tout mon coeur.

Crédit : Iuliia Bondarenko/Shutterstock.com
Jodie Langohr
JODIE LANGOHR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *