Maman, j’ai encore tellement besoin de toi

fizkes/Shuuterstock.com

Maman, j’aimerais te dire tant de choses avant que tu partes car il m’est très difficile de voir la vie sans toi. Je cache souvent ma peur, ma peine et mon impuissance, mais ta maladie me hante. Tu es tellement forte que je déteste te voir souffrir en silence, toi, la femme qui a toujours apaisé mes souffrances. Je ne veux pas te voir partir car j’ai encore tellement besoin de toi.

Maman, j’ose espérer que mes enfants puissent grandir entourés de leur grand-maman préférée. Toutes les fois que nous sommes réunis, je ressens tout l’amour que tu as pour eux et toute l’admiration qu’ils ont pour toi. C’est si beau et merveilleux de voir votre relation. Il m’est difficile de croire qu’un jour tu ne seras plus là pour écouter leurs drôles d’histoires, pour répondre à leurs petits caprices ou encore, pour leur préparer leurs petits plats préférés, et cela, avec tout ton amour. Tu es une personne si précieuse pour eux, comment leur expliquer que leur grand-mère est malade et qu’il faut en profiter pleinement ?

Maman, j’aime être assise autour de ta table de cuisine entouré des gens que j’aime. Merci, car c’est surtout grâce à toi que la famille est si proche. Tu as toujours su garder ce lien si fort entre nous et ta présence fait toute la différence dans nos conversations. C’est toi qui nous remémore les beaux et doux souvenirs de notre enfance. Je te promets, que même après ton départ, nous continuerons de parler de toi, de nous. Il sera impossible de faire autrement. J’aimerais tant qu’on puisse combattre cette maladie tous ensemble pour enfin l’éliminer à jamais.

Maman, j’ai encore besoin de toi. Lorsque tu es là, je me sens encore comme une enfant. Lorsque tu me regardes avec tes yeux de mère, tu me rappelles combien que je suis importante sur cette terre. Tes bons conseils et tes appels vont tellement me manquer. Je veux me souvenir de ta voix et de ton odeur, maman, et parfois j’ai peur. Je ne veux rien oublier de toi.

Maman, j’aimerais te remercier pour absolument tout, et cela, avant qu’il soit trop tard. Merci d’avoir été un beau modèle pour moi car c’est grâce à toi qu’aujourd’hui je suis cette femme si forte. Je veux aussi que tu saches que je t’ai déjà pardonné pour tous tes petites erreurs dans le passé. Tu sais maman, je sais maintenant ce que c’est d’être mère je peux te confirmer que tu as toujours été merveilleuse et tu as toujours tout donné pour nous rendre heureux.

Maintenant, profitons de tous les petits moments et vivons l’instant présent.

Je t’aime tellement, maman.

Tania Cousineau
TANIA COUSINEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *