À mon papa, de ton petit bébé

father and baby

Papa,

Je ne suis encore qu’un tout petit bébé et pourtant tu occupes déjà une grande place dans mon cœur. Il y a peu de temps, tu disais que tu ne savais pas comment t’y prendre avec un petit être comme moi et j’aimerais que tu saches que tu es un papa exceptionnel.

Je sais que tu t’es senti bien démuni lors de ma naissance; tu avais peur de me blesser en changeant ma couche ou en me donnant mon bain et tu craignais toujours de me faire mal en me prenant. Pourtant, tes gestes sont doux; j’aime que tu prennes soin de moi. Je me sens en sécurité avec toi.

Je sais que parfois tu as l’impression de n’être pas assez présent, toi qui travailles beaucoup pour t’assurer que nous ne manquions de rien. Mais sache que j’apprécie tous les moments que je passe avec toi. J’aime tes chatouilles, tes câlins et même tes bisous qui piquent dans mon cou. Rien ne me fait plus plaisir que de me blottir dans tes bras lorsque tu reviens du travail. Moi aussi, papa, je me suis ennuyé de toi.

Je sais que parfois tu ne te sens pas à la hauteur. Je pleure et réclame maman. Mais j’aime aussi ces petits moments juste à nous, quand elle est épuisée la nuit et que tu prends la relève en me berçant tout doucement. Dans la chaleur de tes bras, je me sens en sécurité et prêt à retourner tout en douceur au pays des rêves.

Je sais que parfois tu trouves que le temps file trop rapidement et tu as peur que je grandisse trop vite. N’aie crainte, notre relation évoluera, mais j’aurai toujours besoin de toi. Tant que tu veilleras sur moi et tant que tu me donneras ton amour, je serai heureux. Je sais que tu sauras guider mes rêves et mes ambitions et qu’avec toi à mes côtés, tout sera toujours possible.

Mon petit papa, tes « je t’aime » à mon oreille sont la plus belle berceuse qui soit et le sourire qui illumine ton visage et les étoiles qui brillent dans tes yeux quand tu me regardes valent tout l’or du monde.

Papa, je te promets qu’un jour pas si lointain, moi aussi je te murmurerai que je t’aime à l’oreille et je te couvrirai de bisous. Je ne suis encore qu’un bébé, mais tu es au centre de mon univers. Même dans nos moments difficiles, souviens-toi toujours que je t’aime bien plus encore que tu ne peux l’imaginer.

Crédit : Myroslava Malovana/Shutterstock.com
Rafi
RAFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *