Il y a ces hommes qui s’impliquent dans leur vie de famille

father take care of baby

Il y a ces futurs papas, ces amoureux, qui durant les neuf mois de grossesse de celle qu’ils aiment, sont aux petits soins et s’occupent de tout. Ils supportent les sautes d’humeur, les fringales à toute heure. Ils sont présents à toutes les échographies et pleurent ou sourient quand ils essayent de deviner si c’est un garçon ou une fille. La peur au ventre, la gorge serrée, ils savent épauler leur conjointe tout en restant discrets.

Il y a ces papas qui se lèvent la nuit et qui ramassent le vomi. Ces papas qui s’inquiètent quand leur bébé ne mange pas, ces papas complètement gagas, qui jouent sans arrêter bien que fatigués après une longue journée. Ces papas qui pour leur fille parfois se maquillent, jouent à la poupée, apprennent à tresser de jolies boucles dorées. Ces papas intéressés par l’éducation bienveillante, l’allaitement, le cododo et tous ces sujets qu’on a réservés un peu trop longtemps aux mamans uniquement. Leur téléphone regorge de photos de leurs enfants et ils vivent parfois leur vie de parent à plein régime, au détriment des soirées arrosées, mises de côté pour un moment. La famille passe avant.

Il y a ces grands-pères si fiers de leurs petits-enfants, désireux d’en profiter à chaque  instant. Ceux qui font des bêtises, ces papis qui consolent, qui sont parfois présents aux sorties d’école. Ceux qui sont  impatients de venir les chercher pour les emmener jouer. Ces papis qui prennent si bien le relais tout en se souvenant de leur propre paternité et se disant que les années ont bien vite passé. Ces grands-pères heureux de se promener accompagnés de leurs petits-enfants avec l’espoir d’entendre dire qu’ils leur ressemblent.

Il y a ces hommes dont on ne parle presque jamais, mais qui pourtant sont tellement importants dans la vie d’un enfant.

Il y a ces hommes qui nous soutiennent, ces hommes qui nous aiment. Et aujourd’hui la femme, la fille et la petite-fille que je suis leur dit merci.  Merci d’avoir été là pour moi parce que j’ai eu  cette chance que tant d’autres n’ont pas.

Morgane
MORGANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *