À toi qui entreras dans ma vie et celle de mon enfant

happy family

À toi qui entreras dans ma vie et celle de mon enfant,

J’aimerais d’abord te dire que si nous te faisons cette place dans notre quotidien, dans notre routine et dans nos coeurs, c’est que tu seras important et spécial. Spécial aux yeux de mon enfant, qui te fera confiance et qui aimera jouer avec toi. Important pour moi, puisque je t’offrirai une place dans la vie de mon petit et dans mon coeur autrefois blessé.

J’aimerais que tu saches que nous avons été brisés et abandonnés et que faire entrer quelqu’un dans notre vie sera un défi. Nous, qui avons vécu seuls depuis un bon moment, devrons nous adapter aux changements que ta présence apportera dans notre vie. Mais sache que si nous te faisons cette place, ça voudra dire que nous sommes prêts à le faire pour toi.

J’aimerais te dire qu’entrer dans notre vie sera facile, mais ce serait te mentir. Permettre à quelqu’un d’entrer dans nos coeurs représente l’une de mes plus grandes craintes car une partie de moi aura probablement toujours peur d’un jour devoir expliquer à mon enfant pourquoi nous nous retrouvons une fois de plus seuls tous les deux.

Mais au-delà des blessures que nous avons pris bien du temps à panser, j’aimerais te dire que mon enfant et moi avons tellement d’amour à te donner et j’espère que tu en auras tout autant à nous donner en retour.

À toi qui entreras dans ma vie et celle de mon enfant, nous aimons vivre à deux, mais nous aimerons tout autant vivre à trois, avec toi.

Stéphanie Godbout
JORDANE

Une réflexion sur “À toi qui entreras dans ma vie et celle de mon enfant

  1. Frédérique Répondre

    C’est très touchant de te lire aujourd’hui.
    Je partage tout à fait ta vision.
    Accueillir une nouvelle personne dans notre vie de parent monoparental, ce n’est pas évident dutout.
    Il faut penser à notre bonheur, oui, mais aussi penser au rythme de notre/nos enfants. Ils ne cheminent pas au même rythme que nous, et ont besoin qu’on les respecte là-dedans.
    Selon moi, il faut y aller à petites doses et augmenter la présence du nouveau conjoint, peu à peu, au fur et à mesure que l’enfant l’intègre, s’habitue.
    Ce n’est pas toujours simple. ll faut persévérer et se faire confiance.
    Après tout…on a le droit à notre bonheur nous aussi.
    La vie est tellement belle, et mérite qu’on se donne une seconde chance!
    Love!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *