Mon enfant, si un jour plus rien ne va, j’aimerais que tu te souviennes

mother hold baby

Si un jour plus rien ne va, j’aimerais que tu te souviennes, j’aimerais que tu te rappelles.

Souviens-toi de ces neuf mois où je t’ai porté avec patience et angoisse dans l’attente de te prendre dans mes bras.

Rappelle-toi ces tatouages sur mon ventre, qui ne sont pas à l’encre, comme pour ne jamais oublier, ce qu’est la magie de donner la vie.

Souviens-toi de toutes mes peurs, livrées avec la maternité, de toutes ces nuits de veille à surveiller ton sommeil.

Rappelle-toi ces nombreuses promenades, dans mes bras, contre moi, quand tu avais mal, quand tu étais fatigué ou que tu avais besoin de moi.

Souviens-toi de nos moments à deux, à dormir contre moi paisiblement.

Rappelle-toi de ces pleurs que j’ai toujours consolés, de ces larmes que j’ai toujours séchées.

Souviens-toi de ce don de soi qu’est l’allaitement, pour que tu manges bien, pour te donner le meilleur à toute heure.

Rappelle-toi de toutes tes premières fois, où j’ai toujours été là, à t’encourager, à t’applaudir ou à te protéger.

Souviens-toi de ces nombreux cadeaux offerts avec joie, rien que pour voir un sourire sur ton visage.

Rappelle-toi de nos éclats de rire, de nos jeux qui ont souvent surpassé ma fatigue.

Souviens-toi de ma vie dédiée rien qu’à toi, de ces sorties que je ne fais pas parce que je préfère être avec toi.

Et même si je n’attendrai jamais rien en retour, car tout ce que j’ai fait était par amour, j’aimerais que tu te souviennes à quel point je t’aime

Crédit : Klochkov SCS/Shutterstock.com
Morgane
MORGANE

Une réflexion sur “Mon enfant, si un jour plus rien ne va, j’aimerais que tu te souviennes

  1. Luce Répondre

    WoW! Si bon comme texte! Pas du tout pompeux! Très près de la réalité de nous toutes! WoW et re WoW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *