Voici ce que j’aurais aimé qu’on me dise quand j’étais enceinte

pregnant woman in the dark

Enceinte, alors que je rêvais du moment où j’allais rencontrer mon bébé et que je voyais des papillons partout, voici ce que j’aurais aimé qu’on me dise même si ça n’aurait pas été forcément facile à entendre.

J’aurais aimé qu’on me dise que c’est normal de ne pas forcément ressentir une grande extase en voyant mon bébé pour la première fois, que ça pourrait prendre du temps avant que l’amour vienne et qu’avec le mélange de fatigue, de chute d’hormones et de visites non sollicitées, il serait possible que je me sente perdue et déroutée dans mon nouveau rôle.

J’aurais aimé qu’on me dise que les premiers moments sont souvent loin d’être si exceptionnels qu’on nous le dit, que j’aurais le droit de trouver ces moments épouvantablement difficiles et que pleurer et en parler pourraient m’aider.

J’aurais aimé qu’on me dise que j’aurais le droit d’en vouloir à chaque visiteur qui viendrait s‘immiscer dans cette bulle fragile que j’essayerais tant bien que mal de consolider et que je serais en droit de réitérer mon désir de vouloir passer ces premiers moments dans l’intimité.

J’aurais aimé qu’on me dise que l’allaitement est souvent difficile. Qu’il finit tôt ou tard par être beau et en valoir la peine, mais que décider de rebrousser chemin et donner le biberon ne feraient pas de moi une mauvaise maman et que je n’aurais pas à continuer pour essayer de prouver quoi que ce soit à quiconque.

Et par-dessus tout, j’aurais aimé qu’on me dise que les moments difficiles ne dureraient pas toujours. Qu’entre les nuits sans sommeil, les crises de larmes à gérer, les soupers mangés froids et les douches inexistantes, je finirais par reprendre mon souffle. Que le beau viendrait et que bientôt je ressentirais ce sentiment si fort dont j’avais toujours rêvé.

Qu’un jour, pas si lointain, je regarderais derrière et me dirais que ça en avait valu la peine, parce que finalement, ce serait grâce à ces moments plus difficiles que la relation que j’aurais avec mon enfant serait si forte.

Crédit : Monkey Business Images/Shutterstock.com
Marie-Danielle Jacques
MARIE-DANIELLE JACQUES

Une réflexion sur “Voici ce que j’aurais aimé qu’on me dise quand j’étais enceinte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *