À mon amie maman, merci

two mothers friends

À toi, mon amie qui est à mes côtés depuis des années, nous sommes toutes les deux devenues maman et aujourd’hui, je veux te dire merci.

Merci d’être toujours là pour moi, jour après jour, semaine après semaine. Quand j’ai des inquiétudes, je peux compter sur toi pour me rassurer. Quand j’ai des questions, tu es là pour y répondre au mieux de tes connaissances. Tu me soutiens dans toutes mes décisions et dans la façon dont je choisis d’élever mon enfant même si je sais que parfois, tu ferais les choses autrement. Quand je traverse des mauvaises périodes, tu m’encourages, tu me dis que ça va bien aller, que ça va passer. Tu me laisses parler encore et encore de mon enfant, sans jamais me demander d’arrêter car tu sais qu’en devenant maman, le centre de notre univers devient ce petit être que l’on aime tant.

Merci de considérer mon enfant comme faisant partie de ta famille, comme étant pratiquement le tien. Tu es aussi fière que moi de ses accomplissements, de ses réussites. Tu l’acceptes avec ses petits défauts, avec son propre rythme et tu ne le compares jamais au tien. Tu me demandes souvent comment il va, tu me dis que tu t’ennuies et que tu as hâte de le voir. Tu lui dis que tu es sa tante et que tu l’aimes et je suis heureuse de voir qu’au fil du temps, nos enfants sont devenus de très bon amis et qu’ils ont développé une telle complicité ensemble. On ne choisit pas notre famille, mais on choisit nos amis, et nos familles sont devenues des familles de cœur.

Merci de me rappeler régulièrement que j’ai le droit à l’erreur. Quand je t’appelle parce que j’ai l’impression d’être une mauvaise mère, tu dédramatises ce qui m’arrive en me disant que tout ne se passe pas comme dans les films. Tu me partages tes expériences, les bonnes comme les mauvaises, avec des rires ou avec des pleurs. Tu me dis que l’important, c’est de faire de son mieux et que la maman parfaite n’existe pas. Parfois, tout ce dont j’ai besoin c’est de me le faire rappeler et tu sais le faire mieux que quiconque.

Mon amie, sache que tu as une place importante dans ma vie. Merci de m’aider, de m’outiller et de me soutenir; tu es une maman extraordinaire et je me compte très chanceuse de t’avoir comme amie et comme modèle.

Crédit : Robert Petrovic/Shutterstock.com
La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *