Tu grandis mais je dois continuer de te protéger

mother hold teenager daughter on field

Ma grande,

Tu es maintenant à l’âge où tu réclames plus de liberté. Plus de permissions. Bien que je sois prête à te laisser un peu plus de corde, sache que sur de nombreux points, je ne concéderai rien et je veux que tu comprennes que ce n’est aucunement pour te freiner ou pour te rendre la vie pénible. Bien au contraire.

Quand j’ai choisi de devenir maman, je savais que ce mandat venait avec de nombreuses responsabilités et ce n’est pas aujourd’hui que je laisserai tomber.

J’ai d’abord la responsabilité d’aimer inconditionnellement. Mais ça, je te l’avoue, c’est relativement facile. Ça se fait tout seul, la plupart du temps. Quand on t’a mise dans mes bras la première fois, il y a une switch qui s’est mise à on et qui depuis, n’a jamais manqué de jus.

J’ai aussi l’immense responsabilité de prendre soin d’une autre personne que de moi et cette responsabilité se décline de multiples façons. L’une d’elles exige que je te protège. De dangers potentiels, de carences, d’abus de toutes formes. Au-delà de tout et coûte que coûte, quitte à risquer ma propre vie. Quitte à donner tout ce j’ai pour m’assurer de ta survie et de ton bien-être. Quand je t’ai mise au monde, je me suis juré que je te protégerais de tout ce qu’il m’était humainement possible de te protéger et ça inclut aussi de te protéger de toi-même. Surtout de toi-même.

À l’heure actuelle, tu te crois maintenant assez grande pour être maître d’œuvre de ta vie. Mais ce n’est pas le cas. Pas encore. Pas totalement du moins. Et c’est pour cette raison que je continuerai à jouer mon rôle de la même manière. Je continuerai à être derrière toi, à m’assurer de ta conduite, de ta réussite. Je continuerai à veiller à ce que tu te respectes autant que tu respectes les autres. Je continuerai à te mettre des balises. Elles t’apparaîtront sans aucun doute superflues, mais elles ne le sont pas. Et je continuerai à appliquer des conséquences lorsque tu les outrepasseras. Je continuerai aussi à exiger de toi le meilleur de ce que je te sais capable. Pour qu’un jour tu puisses atteindre tes rêves et toucher tes buts.

Je ferai tout cela même si, par moments, tu ne me trouveras pas cool parce que ce n’est pas ma priorité de l’être. Même si tu me trouves exigeante par moment, je sais que tu me remercieras un jour.

Je ne baisserai pas la garde, même si tu le souhaites. Parce que mon mandat n’est pas terminé. Tu es ma plus belle et grande mission et je n’abandonnerai pas ma mission en cours de route. Je n’abandonnerai pas au quai de la gare. Je ne t’y déposerai pas pour t’y laisser seule. Je ne lâcherai pas ta main, tant et aussi longtemps que je ne te verrai pas embarquer dans le bon train de la vie. Tant que je ne serai pas assurée que tu auras, dans ta valise, la maturité nécessaire pour avancer et évoluer dans la bonne direction.

D’ici là, je continuerai à t’amener à réfléchir pour que tu puisses, un jour, faire consciemment les bons choix pour toi.

Crédit : Zoteva/Shutterstock.com
Marie-Claude Lamarre
MARIE-CLAUDE LAMARRE

Une réflexion sur “Tu grandis mais je dois continuer de te protéger

  1. Annick Répondre

    Tellement un beau message …cela résume tout 💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *