J’ai un enfant différent et j’aimerais que tu arrêtes de me dire que j’ai du courage

mother with daughter crying

Mon enfant est différent. Il ne passe pas par les mêmes stades de développement que les autres et même si chaque enfant va à son rythme, le mien aura toujours des « besoins particuliers » quels que soient ses efforts et quoi que l’on puisse mettre en place pour l’aider. Mai s’il te plaît, même si ça part d’un bon sentiment, arrête de me dire que j’ai du courage de faire face à la situation qui est la nôtre.

Mon enfant ne ressemble pas à celui dont je rêvais enceinte et il ne mène pas non plus la vie que je lui souhaitais d’avoir. S’il y avait un grand catalogue dans lequel les futurs parents devaient choisir les caractéristiques de leur petit, je n’aurais pas coché les petites cases qui lui rendent la vie tellement plus difficile qu’aux autres.

Mais arrête de me dire que j’ai du courage.

C’est pas vrai, je n’en ai pas. Oui, la différence de mon enfant a fait de moi quelqu’un de plus empathique, de moins jugeant. Oui, elle m’a permis de mettre de l’ordre dans mes priorités et c’est une belle leçon de vie que de vivre avec cette différence au quotidien. Oui, tout ça m’a sortie de ma zone de confort. Mais du courage, j’en ai pas. Si j’avais le choix, je ferais autrement. Avoir su d’avance à quelles difficultés je devrais faire face, c’est fort possible que je me serais défilée et que j’aurais choisi de rester dans mon monde d’ignorance et de licornes.

Arrête de me dire que j’ai du courage.

Quand tu me le dis sur un air de fin du monde, on croirait que tu me prêtes des qualités mystiques que je n’ai pas. C’est n’est pas parce que j’ai beaucoup de courage qu’on a mis sur mon chemin un enfant avec des différences. C’est juste la faute à pas de chance et entre toi et moi, du courage, tu en aurais tout autant si, comme moi, tu n’avais pas le choix.

Arrête de me dire que j’ai du courage.

Comme si c’était la seule chose qui pouvait me permettre d’avancer. Comme si le courage était le seul moteur possible pour vivre avec un enfant différent au quotidien. Comme si ma vie n’était qu’une suite d’événements plus difficiles à supporter les uns que les autres.

Arrête de me dire que j’ai du courage.

Mon enfant est différent, et pourtant ce n’est pas le courage qui fait que j’avance avec lui sur le chemin de la vie. C’est l’amour. J’aime profondément cet enfant dans lequel tu ne vois qu’un paquet de problèmes à gérer. J’irais jusqu’au bout du monde en marchant sur des Lego pour lui.

Arrête de me dire que j’ai du courage.

J’affronte chaque jour, chaque semaine, chaque mois remplis de diverses prises en charge dont je me passerais bien non pas parce que j’ai du courage, mais par amour. Aussi certain que je n’aurais pas choisi délibérément de vivre avec cette différence, je ne reviendrais maintenant en arrière pour rien au monde.

Alors maintenant, arrête de me dire que j’ai du courage. Je n’en ai pas plus que toi.

J’ai juste davantage d’occasions de montrer ce qu’une mère est capable de faire par amour.

Crédit : Halfpoint/Shutterstock.com
Elodie
ELODIE

2 thoughts on “J’ai un enfant différent et j’aimerais que tu arrêtes de me dire que j’ai du courage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *