Les adultes n’écoutent pas les enfants

sad kid

Mes petits trésors,

Il faut que vous sachiez que la plupart des adultes n’écoutent pas les enfants.

Je ne parle pas ici d’écouter dans le sens d’exécuter vos ordres au doigt et à l’œil. Non, les adultes n’écoutent pas, ils n’entendent pas ce que les enfants ont à dire, trop occupés à gérer leur vie compliquée, sérieuse.

Les adultes, quand ils sont là, ne sont pas vraiment là.

Ils ont le nez dans leurs écrans. Ils ont les yeux rivés sur leur téléphone quand toute la famille est de retour à la maison après une grosse journée. Ils prolongent leur journée de travail sur leur ordinateur. Ils vérifient l’heure toute la soirée question de bien respecter la routine à la minute près. En soirée, une fois au lit, vous les entendez allumer la télé, écouter un quelconque programme que vous interrompez, à leur plus grand désespoir, quand vous demandez à aller aux toilettes.

Mais même quand ils n’ont pas un écran devant eux pour les distraire, les adultes n’écoutent pas vraiment ce que vous avez à dire.

Ils font à manger, nettoient une quelconque surface, parlent à quelqu’un d’autre et glissent un « Ah oui », « Wow » une fois de temps en temps pour laisser l’illusion qu’ils écoutent. Comme si vous étiez dupes et que vous ne saviez pas qu’ils ont l’esprit ailleurs, pressés de finir et déjà en train de penser à ce qu’ils feront ensuite.

Parfois, ils écoutent ce que vous dites.

Ils écoutent, mais soudainement ils s’exclament devant vos expressions faciales, un mot qui les a impressionnés, ou bien un autre maladroitement prononcé. Ils lâchent un petit rire, tapent du coude le voisin pour attirer son attention. C’est à ce moment que vous voyez qu’ils vous écoutent, mais que finalement, s’ils vous accordent leur attention, c’est que vous êtes comiques malgré vous et ça vous irrite.

Les adultes n’entendent pas ce que vous avez à dire.

Ils ne vous laissent pas faire des choix, ne serait-ce que d’assortir vous-mêmes votre « kit » pour aller à la garderie. Ils vous laissent choisir le livre d’histoire avant le dodo, mais pas si c’est toujours le même. Ils veulent que vous exprimiez vos émotions, mais les condamnent si elles font trop de bruit, sont verbalisées maladroitement ou si ce n’est pas fait à leur façon. Ils veulent que vous ayez des passions, des intérêts et que vous cultiviez votre curiosité mais trouvent souvent vos idées et vos intérêts trop-chers-trop-compliqués-trop-tard-trop-tôt-trop-loin-trop-fatiguants-trop-toute.

Et un beau jour, on s’indigne que les enfants devenus grands ne soient pas capables de s’affirmer ou de décider quelque chose eux-mêmes, qu’ils ne sachent pas quoi faire de leur vie. On se demande pourquoi d’autres, sans histoire, se révoltent. On se demande d’où vient leur mal-être.

Mes amours, malgré la routine, maman et papa veulent s’efforcer de vous écouter réellement et que vous sentiez que ce que vous dites et pensez est intéressant car c’est chez nous que vous apprenez à dialoguer et exprimer vos opinions en toute sécurité, avant de vous plonger, trop vite, dans le monde des grands. N’hésitez pas à nous rappeler à l’ordre quand nous l’oublions. Car si ce que vous dites est important pour vous, ça doit l’être pour nous également et vous avez droit à toute notre attention.

La Discrète Maman
LA DISCRÈTE MAMAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *