Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait

mom pump milk

Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait.

J’ai beaucoup d’admiration pour les mamans qui allaitent. Non seulement celles qui donnent le sein, mais celles qui font preuve d’une patience et d’une détermination sans nom au fil des jours, des semaines et des mois après l’accouchement. Mais moi, je n’aimais pas allaiter et j’ai choisi le tire-lait exclusif.

Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait.

Cette option qui n’est pas encore considérée à sa juste valeur encore. Cette option qui n’est pas suggérée d’emblée par le personnel de la santé. Cette option qui a la réputation d’être « un complément » à l’allaitement alors qu’il s’agit d’une méthode à part entière qui permet d’offrir ce que l’on considère le mieux à notre enfant, le lait maternel, tout en respectant nos limites.

Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait.

C’est l’équilibre que j’ai trouvé entre les bienfaits du lait maternel et mon incapacité et surtout mon absence de désir d’allaiter mon bébé.

Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait.

Je ne fais pas partie des femmes exceptionnelles qui donnent le sein dans le calme ou le chaos. Dans une chaise berçante avec un coussin d’allaitement. Assise sur un banc de parc en train de surveiller le plus grand dans les modules de jeux. Je ne fais pas non plus partie des femmes exceptionnelles qui dépensent des fortunes en préparations pour nourrir leur enfant et qui sont toujours rendues à la pharmacie. Je suis une maman, qui fait partie des exceptions, qui a choisi d’offrir son lait maternel à ses enfants parce que j’ai investi dans un tire-lait qui me le permet.

Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait.

J’ai choisi de me brancher de nombreuses fois par jour et par nuit dans le calme ou le chaos. J’ai choisi d’offrir un biberon sur un banc de parc en surveillant mon plus vieux dans les modules de jeux. J’ai choisi de traîner le tire-lait partout où je vais lorsque je dois m’absenter longtemps de la maison. J’ai choisi de gérer ma vie en fonction de mon horaire du tire-lait. J’ai choisi de « travailler en double ».

Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait.

Parce que c’est ce qu’il y avait de mieux pour moi, pour ma santé mentale, pour ma dynamique familiale et pour mon bébé.

Tirer du lait. Donner le biberon. Répéter.

Crédit : Hananeko_Studio/Shutterstock.com
Louanne Lanthier
LOUANNE LANTHIER

12 thoughts on “Je suis une maman et j’ai choisi le tire-lait

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *