J’ai dû choisir la césarienne

mother and baby after cesarean

Accoucher amène une femme à repousser les limites de son corps, de son âme et de son esprit. Parfois, une de ces entités décide de ne pas collaborer comme nous le souhaiterions, et c’est pourquoi j’ai dû choisir la césarienne.

J’ai dû choisir la césarienne et non, je ne pouvais pas accoucher d’une autre façon.

J’ai dû choisir la césarienne et oui, j’ai eu un deuil à faire de ne pas pouvoir donner la vie selon la norme affichée dans la société.

J’ai dû choisir la césarienne et non, je ne considère pas avoir échoué quoi que ce soit.

J’ai dû choisir la césarienne et oui, la convalescence me faisait peur.

J’ai dû choisir la césarienne et non, mon plus vieux ne comprend pas pourquoi maman n’a pas pu jouer avec lui les premières semaines.

J’ai dû choisir la césarienne et oui, les premiers temps à la maison sont durs sur le moral et sur le physique car on se sent limitée.

J’ai dû choisir la césarienne et non, je n’ai jamais refusé l’aide proposée car c’était précieux pour mon rétablissement et le bien de toute la famille.

J’ai dû choisir la césarienne et oui, aujourd’hui, j’ai une marque permanente juste sous la ligne de bikini.

J’ai dû choisir la césarienne et non, je ne serai jamais gênée ou honteuse de cette cicatrice qui témoigne de ma plus grande fierté, mes enfants.

J’ai dû choisir la césarienne et oui, je te dis que si tu dois faire ce choix toi aussi, tu peux être fière de ce que tu accomplis et de ton corps qui est une machine incroyable.

J’ai dû choisir la césarienne et non, je ne regrette rien et ne regretterai jamais d’avoir permis à mon ventre de donner la vie selon ses limites à lui.

Laurie Couture
LAURIE COUTURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *