À toi qui ne me laisses pas ma place de maman

woman kiss baby

À toi qui, depuis l’arrivée de mon bébé, ne me laisses pas ma place de maman;

Toi qui nous visites à l’improviste plusieurs fois par semaine sans nous demander si cela pouvait nous gêner depuis notre sortie de l’hôpital;

Toi qui interromps ses repas alors qu’il mange au calme, sans lui demander, te demander, me demander si cela pouvait nous déranger;

Toi qui m’appelles tout le temps pour savoir comment va mon bébé, si tu peux venir le voir, à n’importe quelle heure, n’importe quel jour, sous prétexte qu’il te manque même si tu l’as vu la veille;

Toi qui me demandes à chaque départ, quand tu pourras le revoir;

Toi qui as eu des enfants et qui as oublié que la seule chose dont tous les jeunes parents rêvent le plus clair du temps, c’est d’un moment de tranquillité et de calme.

Si seulement tu pouvais comprendre qu’avoir un premier, deuxième ou troisième enfant est difficile à gérer et que nous avons besoin de temps entre nous pour trouver chacun notre place au sein de notre noyau.

Toi qui ne penses qu’à toi et à passer de bons moments avec mon enfant pendant que je cours pour essayer de tout faire rentrer dans une journée de vingt-quatre heures;

Toi qui penses me faire un cadeau en prenant mon bébé pour la journée alors que je le retrouve fatigué, les fesses irrités, les mains et les pieds sales et ayant goûté du chocolat, tout ça à seulement trois mois;

Toi qui fais chauffer le lait maternel au micro-ondes, qui lui essuies la bouche avec ton propre mouchoir, qui lui fais boire de l’eau du robinet, qui prépares son biberon de lait la veille en le laissant au pied de ton lit durant dix heures pour gagner du temps;

Toi qui ne sais pas comment monter un parc, comment déplier une poussette ou comment marche le baby phone;

Toi qui continues à vivre à ton époque en me rétorquant sans cesse “Dans mon temps, c’est comme ça qu’on faisait ça” ou “C’est bon, je sais, j’ai eu des enfants”;

Si seulement tu savais la boule au ventre que j’ai en te laissant la prunelle de mes yeux.

Si seulement tu savais m’écouter, ne serait-ce que pour me rassurer.

Si seulement tu t’intéressais.

Si seulement tu savais gérer et pas juste profiter.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

2 thoughts on “À toi qui ne me laisses pas ma place de maman

  1. Audrey Répondre

    Sachez dire stop. Votre enfant vos règles votre famille en priorité avant les convenances sociales même avec sa propre famille ou belle famille. Écoutez vous, ne vous forcez pas, personne ne devrait être contraint et résigné surtout lorsqu’il s’agit d’enfant. Vous avez tout mon soutien, toute ma force ❤ laissez sortir la lionne en vous !

  2. Solène Répondre

    Je ne suis donc pas la seule 😭😭😭 je me sent tellement incomprises …
    Tout est si excessif … Et pourtant tout cela paraît tellement logique pour tout le monde sauf pour moi …

    J’en ai marre de voir 10 000 photos de mon fils dans leur maison
    J’en ai marre de les voirent 5 fois par semaines depuis que j’ai accouché …
    J’en ai marre de les voirent émerveillé par la moindre petite choses que mon fils fait …
    J’en ai marre de la voir courrir sur mon fils pour le moindre bobo …
    J’en ai marre d’en avoir marre chaques jours … De me dire es qu’il vont réussir ojd a me fouttre la paix … Ne pas venir … Ne pas m’envoyer de message … Ne pas m’appeler ….

    Je suis a bout … Enceinte maintenant du deuxième j’appréhende …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *