Les mesures sanitaires ont éteint les étoiles dans les yeux de mon enfant

sad boy alone at school

Ce texte n’est en aucun cas une critique du système scolaire ou d’un établissement scolaire; ceux-ci appliquent simplement les règles car c’est leur travail de le faire. 

Il y a deux semaines, mon garçon a commencé la maternelle heureux, curieux et confiant. Aujourd’hui, il est triste et anxieux.

Entre les deux, la pandémie a pas mal compliqué sa petite vie d’enfant brillant et pétillant.

Entre les deux, les belles étoiles dans ses yeux se sont transformées en larmes pour ne pas quitter la maison. Pas des larmes de colère, des larmes de peine. Des vraies.

Pour être claire, mon fils adore son enseignante, ses éducatrices au service de garde, son école, ses amis, la musique, l’éducation physique et il revient encore chaque soir le cœur rempli d’une tonne de choses à me raconter et l’envie d’apprendre bien allumée.

Mais chaque matin lors de son arrivée au service de garde, il doit demeurer assis seul à une table pendant une heure et demie, n’ayant personne avec qui jouer à cause des satanées bulles et de la maudite Covid. Et ça, ce n’est pas trop bon pour sa motivation scolaire, cette chose qu’on se vante de valoriser dans nos écoles. Une heure et demie à regarder les amis des autres bulles s’amuser pendant que lui est seul à sa table. Une heure et demie à se sentir seul au monde dans ce nouvel environnement encore inconnu.

Malheureusement pour lui, la cloche de son école sonne tard, j’enseigne dans une autre école qui commence tôt et son père travaille à quarante minutes de route.

Malheureusement pour lui et pour le cœur de ses parents, personne de sa bulle ne fréquente le service de garde le matin et on ne mélange pas les bulles car c’est une des consignes très claire de la santé publique. Ces mêmes bulles qui traînent bien souvent ensemble et socialisent comme des enfants normaux le soir dans le quartier, en essayant de ne pas être trop près les uns des autres.

Les consignes émises visent à nous protéger, mais derrière toutes les règles à suivre, les conditions compliquées, le Purell et les histoires de bulles se trouvent probablement plein d’autres enfants comme le mien qui perdent peu à peu le goût d’aller à l’école et d’apprendre.

Alors dirigeants et scientifiques qui, je sais, travaillez d’arrache-pied, j’en appelle à vous afin de vous demander s’il serait possible de rester davantage humain à travers toutes vos règles sanitaires.

J’en appelle à vous afin de savoir si nous pouvons envisager de trouver des solution pour permettre aux enfants d’être des enfants.

J’en appelle à vous afin que nous puissions tous nous assurer que les étoiles dans leurs yeux ne s’éteignent pas.

Crédit : patat/Shutterstock.com
La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

12 thoughts on “Les mesures sanitaires ont éteint les étoiles dans les yeux de mon enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *