À toi qui me dis que j’avais juste à ne pas faire d’enfants

tired mother with baby

À toi qui me réponds que je n’avais qu’à ne pas faire d’enfants quand je dis que j’ai besoin de temps pour moi ou que je suis fatiguée,

Sache tout d’abord que mes enfants, je les ai désirés, attendus avec impatience, aimés dès la première seconde et leur ai consacré presque tout mon temps tel un don de soi sans limite pour les éduquer, les aimer, les voir grandir, jouer avec eux et prendre soin d’eux. Ma priorité, c’est eux. Ma principale raison de me lever le matin, c’est eux.

Ce n’est pas parce que je veux prendre quelques heures d’affilée en tête-à-tête avec moi-même, me ressourcer en ne pensant qu’à la femme que je suis ou encore en prenant un bain chaud, la porte barrée, une petite coupe de vin et un bon livre que ça fait de moi un être égoïste qui n’aurait pas dû avoir d’enfants si je n’étais pas prête à me consacrer vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour eux. Mes enfants sont ma priorité et si je mets bout à bout les heures que je leur consacre, à la fin d’une année, je dois à peine cumuler deux ou trois jours de temps passé à prendre soin de moi-même.

Ce n’est pas parce que je suis fatiguée, que je manque parfois de patience et que je souhaite haut et fort avoir une nuit de sommeil réparatrice sans qu’aucun de mes petits ne se réveillent que ça fait de moi une mère qui n’aurait jamais dû obtenir ce titre. Même si par moments, j’aimerais rester couchée plus longtemps et faire comme si je n’avais rien entendu, je me lève toujours avec le devoir et la volonté de réconforter mon bébé qui en ressent le besoin à toute heure, et ce, malgré les cernes qui s’accumulent sous mes yeux.

Ce n’est pas parce que je suis heureuse de retourner travailler après mon congé de maternité que je n’aurais pas dû enfanter. Mon travail n’est pas seulement une source de revenu familial nécessaire, c’est aussi une façon de m’accomplir et de montrer à mes enfants que d’exercer un métier qu’on aime est important. Malgré mes heures de travail, en revenant du boulot, je leur consacre la plus grande partie de mes soirées avec le plus grand des plaisirs.

Ce n’est pas parce que je fais garder mes petits chez leurs grands-parents une fin de semaine pour sortir en amoureux que je suis une mère indigne qui n’avait qu’à y penser à deux fois avant de faire des enfants si je voulais avoir des moments comme ceux-là. Si vous saviez à quel point mes enfants réclament leur mamie et vice versa. Oui, c’est vrai, quand j’ai voulu avoir mes enfants, ce n’était pas pour les faire garder par les autres et m’en “débarrasser”, mais plutôt pour m’en occuper et les faire grandir. Vous savez quoi, passer du temps chez mamie, vivre des moments différents qu’avec leurs parents et créer des souvenirs d’enfance les font s’épanouir comme il se doit. Et je tiens à le repréciser ici, la très grande majorité de leur temps, mes enfants sont avec moi à la maison lorsque j’y suis.

Ce n’est pas parce que je sors souper en ville avec des amies un vendredi, que je laisse mes enfants jouer seuls par moments, que je trouve parfois lourde ma tâche de mère et tout ce qu’elle implique, que je souhaite un break de quelques minutes dans une journée mouvementée, que j’ai parfois hâte au dodo pour me retrouver dans le silence assise sur le divan qu’on a le droit de me dire que j’avais juste à ne pas faire d’enfants.

Peu importe ce que je fais dans ma journée, de mon état de fatigue ou d’un soupir un peu trop long, je n’ai jamais regretté d’avoir mes enfants. Pas une seconde. Alors, s’il te plaît, si un jour tu m’entends dire que j’ai envie d’un petit moment sans mes amours, ne me réponds pas que je n’aurais pas dû en avoir car ma vie entière tourne autour d’eux et ce sera toujours ainsi. Je me donne corps et âme pour mes enfants et de t’entendre me dire ces mots, c’est comme de me dire que je n’en ferai jamais assez et c’est la dernière chose dont j’ai besoin.

Miranda Dessureault
MIRANDA DESSUREAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *