Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit

kid say no gesture

Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit.

La famille arrive chez tatie Suzette. Tu lui demandes d’aller l’embrasser, il te répond qu’il ne veut pas et tu l’obliges quand même à le faire.

Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit; il n’a pas à renoncer à son consentement juste pour te faire plaisir ou faire plaisir aux membres de ta famille.

Tu fais une partie de chatouilles avec ton plus jeune. Il hurle et rit à gorge déployée, il n’en peut plus, et finit par dire stop mais tu joues et ça te fait tellement plaisir de le faire rire que tu continues. Il répète stop mais tu “n’entends pas”. Son non, c’est oui, parce que ça t’amuse.

Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit; respecte donc son consentement. Il saura en redemander quand il voudra à nouveau que tu le chatouilles.

C’est l’heure du coucher et tu bordes tendrement ton petit. Tu lui proposes un bisou et un câlin, mais ça le tente pas. Tu t’approches quand même mais il te repousse alors tu te fâches parce que “tu veux juste lui faire un câlin pour lui montrer que tu l’aimes”.

Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit; prends sur toi, il y en aura d’autres, des bisous et des câlins, et ils seront d’autant meilleurs qu’ils seront consentis. Montre à ton p’tit que tu l’aimes en respectant ce qu’il te demande.

Les cousins sont à la maison et le plus vieux a décidé de s’installer sur le lit de ton enfant. Ton p’tit proteste, lui demande de s’en aller. Le cousin l’ignore. Ton p’tit va se plaindre aux adultes, il est ignoré et finit par taper le cousin pour le faire partir. Tout le monde réagit et semble surpris : on ne doit pas taper. Il est puni pour avoir tenté de faire respecter ses limites.

Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit et même si les raisons qui le poussent à le dire ne te semblent pas importantes.

Respecte et fais respecter le consentement de ton enfant. Apprends-lui que le “non” des grands comme des petits doit être entendu et fais-en un adulte qui saura toujours l’entendre peu importe sa force physique ou son autorité.

Elodie
ELODIE

Une réflexion sur “Non, c’est non, même quand c’est ton enfant qui te le dit

  1. Berthe-Mance Forget Répondre

    Plus ou moins d’accord…
    La ma Tante qui veut un bisou…ben d’accord…on oublie pas un enfant à embrasser une personne qu’il ne veut pas embrasser.
    L’enfant apprend le partage…apprend les valeurs…si les parents n’encadrent pas, ne dirige pas. Ces enfants n’auront jamais fait face aux difficultés de la vie, et finiront par être triste à l’âge adulte.
    Quand j’étais petite, lorsque ma maman voulait un bisou/câlin et que je ne voulais pas, elle me répondait comme un enfant: “Si c’est comme ça, moi non plus je n’en veut plus de tes câlins/bisou”
    Je me rappel que dans ma tête ça se passait vite, et que je lui donnais son bisou/câlin avec plaisir et sourire.
    Un enfant qui fait une crise pour ne pas partager son environnement n’a pas lieu d’être s’il n’y a pas d’abus. Le partage fait partie de la vie. Ce n’est pas normale qu’un enfant ne soit pas capable de gérer/contenir une situation qui ne lui plait pas et d’en arriver à frapper. C’est pour moi évident qu’un enfant qui agit comme ça a justement besoin d’encadrement important de la part de ses parents, sans abus, sans violence, avec des explications et de l’Amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *