À toutes les mamans si fortes

tired mother with baby

À toutes les mamans qui se demandent si leur repas est équilibré, s’il est assez ou pas trop chaud, si leur petit va aimer le contenu et s’il contient tous les nutriments nécessaires à son bon développement;

À toutes les mamans qui s’en veulent de réveiller leur enfant les matins de semaine;

À toutes les mamans qui se demandent s’il est malheureux de rester dix heures par jour à la garderie;

À toutes les mamans qui se demandent si leur coco est assez habillé, s’il ne va pas avoir trop froid ou trop chaud dehors, si la température du bain est adéquate;

À toutes les mamans qui vérifient mille fois avant de partir si elles ont bien pensé à tout prendre et rien oublier;

À toutes les mamans qui, avant de se coucher, vérifient toujours si leur enfant respire correctement et si son cœur bat toujours;

À toutes les mamans qui ne ferment pas l’œil de la nuit quand leur enfant a plus de trente-huit de fièvre;

À toutes les mamans qui s’inquiètent à la moindre perte d’équilibre, la moindre chute, le moindre nez qui coule, le moindre coup, le moindre bleu, la moindre toux, la moindre selle anormale;

À toutes les mamans qui cogitent jour et nuit pour trouver l’activité du mercredi, celle qui remplira de joie et fera briller les yeux de leur enfant;

À toutes les mamans qui réfléchissent corps et âme tous les jours pour établir les menus, maintenir une maison propre et rangée, avoir assez de linge, de compotes, de yaourts et de biscuits;

À toutes les mamans qui ont besoin d’un peu de soutien, de tranquillité ne serait-ce qu’un instant, de déléguer parce que non, elles ne sont pas des superwomen;

À toutes les mamans qui se sentent obligées de tout gérer sous prétexte que personne ne fera aussi bien qu’elles;

A toutes les mamans qui culpabilisent de tout, qui pleurent parfois sans raison, qui s’énervent de temps en temps pour peu, mais qui tiennent bon et continuent malgré tout à gérer leur vie de famille d’une main de maître;

Ne sous-estimez pas la force que vous déployez quotidiennement pour accomplir toutes ces tâches et donner le meilleur à votre enfant.

Vous êtes assez. Vous êtes exceptionnelles.

Clémence Cartailler
CLÉMENCE CARTAILLER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *