Je ne suis plus une mère

kids toys

En réaction au décès de Norah et Romy Carpentier.

Je ne suis plus une mère. Je ne moucherai plus de nez enrhumés. Je ne mettrai plus de brocoli dans mon Kraft Dinner par souci d’avoir un semblant de bonne conscience alimentaire pour mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne courrai plus les rabais chez le papetier pour les fournitures scolaires. Je ne remplirai plus de sacs d’école. Je ne ferai plus les devoirs. Je n’irai plus rencontrer les profs de mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne soupirerai plus d’exaspération en regardant la millième roue latérale ou la soixantième pirouette pareille aux 59 autres de mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne boirai plus de café froid et je ne mangerai plus debout. Je n’aurai plus jamais l’occasion de gérer mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne marcherai plus sur un bloc Lego. Je ne démêlerai plus les cheveux d’une Barbie. Je ne répéterai plus sans cesse à mes enfants de ranger leur chambre.

Je ne suis plus une mère. On m’a privée de ce privilège. J’ai perdu à jamais mes enfants.

On dit qu’une mère reste toujours une mère. Mais que devient la mère à qui on arrache les entrailles?

J’aimerais dire qu’une mère est une mère à jamais. Et pouvoir accomplir encore tous ces petits gestes quotidiens et banals. C’est maintenant que je vois à quel point la banalité ça ne doit pas exister avec des enfants.

Je ne suis plus une mère; je ne sais même plus si je suis encore quelque chose.

Je ne suis plus une mère.


Toute l’équipe de la Parfaite Maman Cinglante tient à témoigner ses plus sincères condoléances à Amélie Lemieux. Aucune maman ne devrait traverser l’épreuve qu’elle traverse aujourd’hui et nous sommes toutes de tout coeur avec elle.

Dominique Careau
DOMINIQUE CAREAU

9 thoughts on “Je ne suis plus une mère

  1. Caroline Répondre

    Je suis tellement désolée de ce qu’elle doit vivre… j’en pense à elle tout le temps depuis mercredi dernier. Je suis sans mot…
    Toutes mes sympathies, je t’envoie tout mon courage, toute ma force… 😔💔

  2. Priscilla Répondre

    J ai perdu un petit.garcon c est très dure mais on reste une maman. Nos petit petit ange reste ils ont besoin de nous pas de la même mamiere

  3. Mel Roy Répondre

    Bonjour,
    Votre titre et le contenu de votre texte me heurtent énormément, deux de mes trois enfants sont décédés et je demeure mère de 3 enfants. Une femme dont les enfants ont trouvé la mort reste une maman !!! Je trouve déplorable qu’une de ces mères orphelines puissent lire ces lignes, qui, sans doute bien intentionnées, sont une blessure de plus dans le coeur déjà meurtri d’une mère.

  4. Estelle Répondre

    Chère Amélie, je suis terriblement attristée par le drame qui vous touche et espère justice pour vos filles et vous. Je leur souhaite un repos paisible et doux et pense bien à vous.
    Je ne peux pas imaginer la douleur qui vous anime… Je vous souhaite de chérir longtemps les souvenirs dont vous parlez dans l’article.
    Amicales pensées de France.

  5. Allain Répondre

    Je ne peux vous consoler ni vous tenir dans mes bras, cela moi je ne supporte pas simplement vous dire que m’a fille avait à peine 16 ans quand elle est partie ! La douleur est tellement forte que mourir sur place nous semble le meilleur, la vie pour moi à continuer très cahotique, aussi je vous embrasse et simplement comme Dieu voudra !

  6. Gauvent Répondre

    J’ai perdu moi aussi mon fils il avait 20 ans mais madame on n’oublie jamais qu’on a été maman le souvenir de ceux qui sont partis ne s’efface jamais simplement on ne peut plus leur passer la main dans les cheveux ils ne sont plus à côté de nous mais ils sont dans nos cœurs
    Ceux qui n’ont pas perdu d’enfants ne peuvent absolument pas comprendre alors je vous embrasse Madame et prenez patience petit à petit nos cœurs ont moins mal et après on les voie encore plus nettement

  7. Linda Répondre

    Elle sera bien toujours leur mère et ses anges ne la quitteront jamais, comme le dit si bien ce court poème intitulé « Maman » sur mon site.

  8. Silvestre Répondre

    Madame,
    Au-delà de votre souffrance, vous nous faites ce cadeau, pour nous rappeler ces petits gestes d’amour au quotidien de toutes les mamans du monde. Merci.
    Vos petits anges sont pour toujours dans votre cœur.
    M.

  9. Susan Répondre

    Bonjour chère Mme.
    En vous lisant j’ai le coeur en milles miettes.
    Je ne peux imaginer la douleur qui vous habite.
    Perdre ses enfants ..Est la pire douleur qui existe.
    Je tout coeur mes pensées sont avec vous chère maman.
    Xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *