Je ne suis plus une mère

kids toys

En réaction au décès de Norah et Romy Carpentier.

Je ne suis plus une mère. Je ne moucherai plus de nez enrhumés. Je ne mettrai plus de brocoli dans mon Kraft Dinner par souci d’avoir un semblant de bonne conscience alimentaire pour mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne courrai plus les rabais chez le papetier pour les fournitures scolaires. Je ne remplirai plus de sacs d’école. Je ne ferai plus les devoirs. Je n’irai plus rencontrer les profs de mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne soupirerai plus d’exaspération en regardant la millième roue latérale ou la soixantième pirouette pareille aux 59 autres de mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne boirai plus de café froid et je ne mangerai plus debout. Je n’aurai plus jamais l’occasion de gérer mes enfants.

Je ne suis plus une mère. Je ne marcherai plus sur un bloc Lego. Je ne démêlerai plus les cheveux d’une Barbie. Je ne répéterai plus sans cesse à mes enfants de ranger leur chambre.

Je ne suis plus une mère. On m’a privée de ce privilège. J’ai perdu à jamais mes enfants.

On dit qu’une mère reste toujours une mère. Mais que devient la mère à qui on arrache les entrailles?

J’aimerais dire qu’une mère est une mère à jamais. Et pouvoir accomplir encore tous ces petits gestes quotidiens et banals. C’est maintenant que je vois à quel point la banalité ça ne doit pas exister avec des enfants.

Je ne suis plus une mère; je ne sais même plus si je suis encore quelque chose.

Je ne suis plus une mère.


Toute l’équipe de la Parfaite Maman Cinglante tient à témoigner ses plus sincères condoléances à Amélie Lemieux. Aucune maman ne devrait traverser l’épreuve qu’elle traverse aujourd’hui et nous sommes toutes de tout coeur avec elle.

Crédit : Lucas Kais/Shutterstock.com
Dominique Careau
DOMINIQUE CAREAU

9 thoughts on “Je ne suis plus une mère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *