Je suis une maman seule et je ne vais pas bien

mother alone crying

Je ne sais plus où regarder, ni quoi penser, ni quoi faire pour que ça passe. Cette sensation que tout est au ralenti autour de moi et que plus rien n’avance. Cette impression d’être figée dans une minute qui dure des heures. Cette solitude qui me ronge et qui m’écorche l’âme couche par couche, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien, et qu’elle puisse enfin s’emparer complètement de ce qu’il reste de mon cœur à découvert.

Je n’en peux plus de recommencer la même routine encore et encore. De voir les gens venir et partir autour de moi et de me retrouver seule soir après soir. De vivre un petit instant de bonheur et de le voir s’évanouir tranquillement au travers de l’obscurité des arbres. Je n’en peux plus de rire, d’avoir du plaisir, et de pleurer ensuite jusqu’à ce que ça fasse trop mal parce que c’est déjà fini. Tout me semble avoir une fin. Toujours. Je n’en peux plus de ce mal-être qui finit toujours par se frayer de nouveau un chemin dans mon esprit et qui me tord par en dedans.

Je ramasse tous les dégâts, je console tous les bobos, je raconte toutes les histoires, je donne tous les bains, je fais tous les repas. Tous les jours. Et ça recommence toujours, encore et encore, et ça ne s’arrête jamais. Le soir, je suis vidée, épuisée. Je m’allonge sur le divan et je regarde les feuilles des arbres par la fenêtre en pleurant pendant des heures parce que je n’ai pas la force de faire quoi que ce soit d’autre.

Je ne veux plus d’une épaule pour pleurer. Je ne veux plus qu’on essuie mes larmes et qu’on me dise que ça va bien aller. Je ne veux plus être forte. Je veux juste pouvoir m’effondrer l’espace d’un instant.

Je ne sais plus sur qui m’appuyer. Je ne sais plus où je suis. J’ai l’impression que même si j’appelle à l’aide, personne ne m’entendra réellement. On me dit que je ne suis pas seule, mais personne n’est à ma porte, tout le monde est parti. Je me sens tellement seule ce soir encore et je voudrais juste que ça arrête, parce que ça, ça ne me semble pas avoir de fin.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

31 thoughts on “Je suis une maman seule et je ne vais pas bien

  1. Sophie Répondre

    C’est vraiment ainsi que je me sens en ce moment. Merci de partager ces mots, cette expérience difficile.

    1. Carla Badaro Répondre

      Tout est au ralenti, la liate est longue, je n’arrete pas et cest jamais assez. Assez a mon gout. Sors ma chere fait toi plaisir, pense a toi. Appelle une ami et boit du vin avec elle. Saute un repas, sert leur des cereals et fais toi les ongles ou prends un bain. Va chez la coiffeuse….omg moi quand je moublie, je suis malheureuse. Et ca ca comprends prendre le telephone et dire a une amie viens. Tu nas pas besoin detre toujours forte mais a lecoute de ce que ta besoin…fais le et surtout ne jamais se sentir couplable parce quon est tout a un moment donné dans cette endroit si sombre.

      1. Ouellet Marie Josée

        💓💓💓💓💓😁 voilà le secret …. avant d’être maman vous étiez une personne entière … donc une maman heureuse doit aussi pensée à elle ! Vos enfants vont vous remercier 💓💓💓

      2. Joah

        Je suis entièrement d’accord avec vous, dans un monde parfait ce que vous conseillez se ferait mais certaines n’ont pas d’entourage, pas de voiture et personne pour garder.

      3. Orovagoto

        Deux personnes sont en prison et l’une voit le dessert alors que l’autre les étoiles. Je suis maman solo d’une petite fille de 2ans et j’ai passé la 1ere année de ma fille à me lamenter. La seconde à tenter de me remettre avec son père car je croyais que cela ferais notre bonheur. J’ai 30 ans et je suis africaine. Dans notre société les mamans solos sont mal vu. Orpheline et au chômage j’ai tout entendu. Ke vous raconte mon histoire pour vous faire comprendre qu’il y a toujours une issue. Tout dépend du côté ou l’on ce place. Pour ma part j’ai trouvé le salut en le seigneur et surtout j’ai appris à m’aimer et à me valoriser. J’explique à ma fille les choses et je ne me sent plus coupable de demander de l’aide ou de l laisser pour m’accorder du temps. Si je suis heureuse, elle aussi le sera. Deplus je veus montrer à ma fille qu’être maman solo ou avoir un seul parent à temps partiel ou plein n’ai pas une fatalité et ne fait pas d’elle une enfant différente.

  2. Lioret Répondre

    Courage…
    Nous sommes dès Maman solo, nous devons être forte pour nos enfants.
    Je sais que c’est dur , je ressens la même chose.
    “Tu n’es pas seule” mais au final tout les soirs je les passe en tête à tête avec mon fils puis une fois couché….la solitude l’emporte….
    Mais nous devons rester Fortes pour nos enfants. Si nous ne le sommes pas , qui le sera pour eux ?! Nous sommes de super Maman , la vie est dure mais pour eux nous devons la rendre plus belle , chaque jour un peu plus.
    Et ces “pères ” qui nous ont lâché , qui nous ont abandonné sur le bord de la route ….ce sont eux les perdants….ils sont peut être libres, heureux avec une autre , sans contraintes …mais un jour ils verront , ils se retournerons et s’apercevront que leur enfant ont grandi….sans eux …et que ce n’est pas grace a eux que nos enfants sont devenus des belles personnes.
    Courage à toutes les mamans solos.

  3. Élodie Répondre

    Courage…
    Nous sommes dès Maman solo, nous devons être forte pour nos enfants.
    Je sais que c’est dur , je ressens la même chose.
    “Tu n’es pas seule” mais au final tout les soirs je les passe en tête à tête avec mon fils puis une fois couché….la solitude l’emporte….
    Mais nous devons rester Fortes pour nos enfants. Si nous ne le sommes pas , qui le sera pour eux ?! Nous sommes de super Maman , la vie est dure mais pour eux nous devons la rendre plus belle , chaque jour un peu plus.
    Et ces “pères ” qui nous ont lâché , qui nous ont abandonné sur le bord de la route ….ce sont eux les perdants….ils sont peut être libres, heureux avec une autre , sans contraintes …mais un jour ils verront , ils se retournerons et s’apercevront que leur enfant ont grandi….sans eux …et que ce n’est pas grace a eux que nos enfants sont devenus des belles personnes.
    Courage à toutes les mamans solos.

  4. Kira Répondre

    Exactement comme cela que je me sens ! Merci de mettre ces mots ici.

  5. Marie Répondre

    Je sens toute cette lourdeur aussi. Merci de me faire voir que dans cette solitude, je ne suis pas complètement seule. Nous sommes sûrement plusieurs à se sentir tant épuisée, à vouloir s’effondrer. Je t’envoie pleins d’amour ♡

  6. Laurence Répondre

    Tes propos sont très touchants… mais ils m’inquiètent. Je m’inquiète pour toi, même si je ne te connais pas. L’aide existe réellement même lorsqu’on ne la voit pas. J’espère que tu ne resteras pas seule dans cette épreuve.

    1. Marie Répondre

      Je suis d’accord avec Laurence, vos propos sont inquiétants. Etre forte oui mais encore faut-il que le corps et l’esprit aient un peu de ressources pour y parvenir. Ce n’est pas de la mauvaise volonté que de “ne plus pouvoir”, mais en tant qu’être vivant, il y a des situations extrêmes qui deviennent insupportables. Etre maman solo fait partie de ces situations extrêmes, les risques de vous faire happer par ce mal-être est bien présent. Je pense qu’il faut pousser la porte d’un professionnel qui sera à l’écoute de ce qui se passe pour vous apporter le soutien nécessaire dans cette situation (médecin traitant, PMI, psychologue, sophrologue ou que sais-je.).

  7. Caroline Répondre

    Ce n’est pas facile de se faire de la place à soi dans notre vie. C’est en apprenant à vivre aussi pour moi que la solitude a été moins difficile. Je ne suis pas seulement une maman. Je me choisi. Comprenez moi bien, mes enfants sont ma priorité mais si moi je ne prend pas soin de moi, il n’y a personne pour le faire. Mes enfants sont plus grands maintenant et le sentiment de solitude reviens par vague, j’ai appris à naviguer et à ne pas me faire engloutir. ❤️

  8. Lilith Répondre

    Il faut toucher le fond pour rebondir, se laisser couler complètement pour accepter de remonter à la surface. Si on lutte et qu’on nous empêche de sombrer on ne peut pas vraiment prendre appui et se relever. Seule. Il a fallu du temps mais c’est possible. Je suis passée par là. Et on respire à nouveau.

  9. Kerguiduff Répondre

    Voici ma dure réalité…

  10. Tessier Répondre

    Bonjour,c’est exactement ce que je ressens, pourtant beaucoup de monde autour de moi,plus le faite de faire semblant pour que tout les gents qui m’aiment ne voient pas mon mal-être,j’ai perdu mon conjoint il y a 6 mois et je fais tout les jours pour mes filles pour que elles aillent bien…les jours ce répètent

  11. Seve Répondre

    Bonjour,c’est exactement ce que je ressens, pourtant beaucoup de monde autour de moi,plus le faite de faire semblant pour que tout les gents qui m’aiment ne voient pas mon mal-être,j’ai perdu mon conjoint il y a 6 mois et je fais tout les jours pour mes filles pour que elles aillent bien…les jours ce répètent

  12. Hann13 Répondre

    « Courage! Bonne chance! Ça ira! »

    Passons les bla-bla… soyons franches et sincères!
    Personne ne viendra à ta porte. Personne n’essuiera tes larmes. Personne!
    Alors, il ne reste plus Que Toi… ta vie, tes cicatrices et regarde y a une lumière qui brille puisque déjà tu arrives à encore tenir debout…
    D’autres, à ta place, n’auraient même pas pu faire ce que tu fais…
    Souffle un bon coup, souris (fait même semblant) et à force de croire au bonheur la vie te sourira.
    Bisous câlins 💖🤞🏼

  13. Marie-Claude Répondre

    Oufff… Ses mots me parlent bcp…. Comment on peu se sentir si seule quand ya tellement de monde autour….

  14. Mag Répondre

    J crois qu’à tte nos étapes ont a des moments, des périodes comme ça à part accepté que ça fait parti du job, de la vie en faites ya pas grd chose à faire ça passe comme le reste.

  15. Justine Répondre

    Je suis dans la même situation et c’est parfaitement décrit! Finalement on est tellement seules toutes ensemble…

  16. Em Répondre

    C’est tellement important de nommer ce que l’on vit.
    Sache que, même quand ils sont partis, ils sont là.
    Il faut regarder un peu plus loin. C’est dur, mais c’est une question de perception. Je me suis sentie comme ça très longtemps.
    Maintenant, je regarde d’un autre oeil et je vois la lumière au bout du tunnel.
    Ouvre ton esprit au beau. Déroge un peu de la (calisse de) routine.
    Découche!
    Fais des folies!
    Vis les petits moments. Sans jugement de ta propre part.
    Entoure toi de ceux qui t’amènent du bon et non pas ceux qui te font douter de ta personne.
    Demande toi à chaque matin; quelle partie de toi tu veux transmettre à tes enfants.
    Ça été ma rédemption.

    Surtout…
    Parle. Nomme. Dis. Appelle. Écris. Faut que ça sorte. dans les mots qui viennent. pis un moment donné, ça fera plus de sens! <3

  17. Beley Répondre

    J’ai ressenti cette solitude peu après la naissance de mon enfant jusqu’à ce qu’une amie qui venait également d’accoucher me dise que l’on pouvait se sentir seule même lorsqu’on était deux. Et que finalement ce que je vivais elle le vivait aussi alors qu’elle était en couple. Cette petite phrase m’a fait énormément de bien.

    1. Rodriguec Répondre

      Je pense que lorsque le mal-être est si intense et s’installe dans la durée, il est urgent de consulter 💪

  18. Stephanie Répondre

    Ces mots me touchent…quand tu commenceras à prendre soin de toi et à t’aimer car tu le mérites, tu attireras l’amour. Et quelqu’un viendra essuyer tes larmes, te donner de l’affection, prendre soin de toi. Mais avant tout, apprends à lâcher prise et à déculpabiliser. C’est déjà extraordinaire tout ce que tu fais. Jour après jour tu verras tes enfants devenir autonomes. Ils seront un soutien pour toi. Bon courage et aies confiance en la vie…

  19. Judy Répondre

    Suite au confinement, au télétravail avec 2 enfants à temps pleins dans un petit logement, je me sens aussi comme ça…

  20. Michel Répondre

    Je ne suis pas seul le papa est toujours là et pourtant c est entièrement ce que je ressent.
    Je passe mais soiree seul en générale et je gère tous a la maison de a a z. Et sa devient dure 🙁 je le fait pour mon fils , pour qu’il ai une meilleur enfance que moi. Mais ja aimerai tellement pouvoir aussi compter sur quelqu’un me sentir aimer at avoir un peu de temps pour moi

  21. Meriem Répondre

    Merci de mettre des mots sur des sentiments qu’on arrive pas à exprimer ou qu’on cache parce qu’on a peur des préjugés , on a tous autour de nous pour être heureux, santé, argent, enfants mais là solitude nous tue à petit feu …parce qu’avant d’être mère on est des personnes qui ont besoin de compagnie d’aide morale et beaucoup de tendresse …….enfin je sais que je ne suis pas la seule quelque part c’est réconfortant…..

  22. Passibel Répondre

    Je ressens la même chose pourtant mon enfant n’a aucun an. Je me demande ce que ce sera pour la suite. Je pense que ce ressenti est accentué parce que financièrement je ne m’en sors pas,je vis de la charité de mon entourage. Un jour j’espère me sentir moins seule parce que j’aurai réussi à avoir un bon job et diminuer un peu ma charge financière.

  23. Marie Répondre

    Je suis d’accord avec Laurence, vos propos sont inquiétants. Etre forte oui mais encore faut-il que le corps et l’esprit aient un peu de ressources pour y parvenir. Ce n’est pas de la mauvaise volonté que de “ne plus pouvoir”, mais en tant qu’être vivant, il y a des situations extrêmes qui deviennent insupportables. Etre maman solo fait partie de ces situations extrêmes, les risques de vous faire happer par ce mal-être est bien présent. Je pense qu’il faut pousser la porte d’un professionnel qui sera à l’écoute de ce qui se passe pour vous apporter le soutien nécessaire dans cette situation (médecin traitant, PMI, psychologue, sophrologue ou que sais-je.).

  24. Orovagoto Répondre

    Deux personnes sont en prison et l’une voit le dessert alors que l’autre les étoiles. Je suis maman solo d’une petite fille de 2ans et j’ai passé la 1ere année de ma fille à me lamenter. La seconde à tenter de me remettre avec son père car je croyais que cela ferais notre bonheur. J’ai 30 ans et je suis africaine. Dans notre société les mamans solos sont mal vu. Orpheline et au chômage j’ai tout entendu. Ke vous raconte mon histoire pour vous faire comprendre qu’il y a toujours une issue. Tout dépend du côté ou l’on ce place. Pour ma part j’ai trouvé le salut en le seigneur et surtout j’ai appris à m’aimer et à me valoriser. J’explique à ma fille les choses et je ne me sent plus coupable de demander de l’aide ou de l laisser pour m’accorder du temps. Si je suis heureuse, elle aussi le sera. Deplus je veus montrer à ma fille qu’être maman solo ou avoir un seul parent à temps partiel ou plein n’ai pas une fatalité et ne fait pas d’elle une enfant différente.

  25. Jessica Répondre

    Je suis maman a la maison et de la Montérégie il faut te changer les idées jai une grande maison , un coeur immense et 2 oreilles pour t’écouter . Sans jugement. [email protected]
    Ma porte est ouverte. Ne reste pas seule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *