Mon bébé, je m’excuse

mother with newborn crying at home

Mon bébé, je m’excuse de t’avoir habitué à mes bras dès tes premiers instants de vie. J’aurais dû te déposer plus dans ton berceau. Il serait sûrement plus facile de te laisser ici et là maintenant. Mais que veux-tu, je ne pouvais m’empêcher de bercer le petit être que j’ai porté neuf mois.

Mon bébé, je m’excuse de t’avoir allaité. J’aurais dû te donner le biberon. Tu aurais peut-être moins pleuré et fais tes nuits plus rapidement. Mais que veux-tu, je voulais te donner le meilleur de moi-même et créer ce lien unique.

Mon bébé, je m’excuse de t’avoir laissé dormir au sein. J’aurais dû t’enlever de là dès que ton boire était terminé. Tu aurais sûrement moins besoin de moi pour t’endormir maintenant. Mais que veux-tu, je trouvais ton sommeil si paisible.

Mon bébé, je m’excuse de t’avoir donné du lait « à la demande ». J’aurais dû espacer les boires aux trois à quatre heures. Tu serais peut-être moins « gâté » maintenant et tu ferais sûrement tes nuits. Mais que veux-tu, je trouvais important de te nourrir et de t’offrir à boire quand tu en ressentais le besoin.

Mon bébé, je m’excuse de t’avoir réconforté dès que tu te mettais à pleurer. J’aurais dû te laisser pleurer de temps en temps. Tu aurais sûrement appris à te calmer toi-même et à ne pas pleurer pour rien. Mais que veux-tu, je ne supportais pas de t’entendre pleurer et je sentais un besoin de ta part.

Mon bébé, je m’excuse de t’avoir emmené dormir avec moi quand tu ne voulais pas être dans ton lit. J’aurais dû te laisser là malgré tes hurlements. Tu aurais peut-être fini par comprendre que le dodo, c’est dans ton lit. Mais que veux-tu, je ne supportais pas l’idée que tu finisses par t’endormir, épuisé, au bout de tes cris.

Mon bébé, je m’excuse de ne pas t’avoir fait garder dans tes premiers mois de vie. J’aurais dû te laisser quelques nuits chez tes grands-parents. Tu serais sûrement plus indépendant maintenant. Mais que veux-tu, je trouvais que la place d’un si petit humain était auprès de ses parents.

Mon bébé, voici toutes les excuses que j’aurais dû te faire si j’avais écouté tout ce que les gens autour de nous disent. Mais que veux-tu, j’ai préféré écouter ma petite voix de maman et faire ce que je croyais le mieux pour nous.

Crédit : Bricolage/Shutterstock.com
Marie-Claude Rousseau
MARIE-CLAUDE ROUSSEAU

29 thoughts on “Mon bébé, je m’excuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *