À toi, la mère qui a peur de faire du mal à son bébé : tu es normale

scared mother hold baby

À toi, la mère qui a peur de faire du mal à son bébé, j’aimerais te dire que tu es normale.

Tu es normale quand tu tiens ton petit dans tes bras et que tu ressens cette peur de le briser en l’échappant; tu as entre tes mains la chose la plus précieuse à tes yeux dans ce monde.

Tu es normale quand tu as peur de mal attacher ton bébé en voiture ou  tout simplement de l’oublier. Bien évidemment, tu connais l’importance de le faire et de t’assurer qu’il soit en toute sécurité lors des déplacements en voiture, mais sache que tu n’es pas folle de vérifier deux fois plutôt qu’une ou même d’arrêter ta voiture sur le côté de la route pour t’assurer que tout est en ordre.

Tu es normale d’avoir peur de bousiller l’estomac de ton nouveau-né en lui donnant à manger trop tôt ou trop tard. Ou de lui donner trop à manger ou pas assez; tu es face à l’inconnu et tu as devant toi un petit être qui ne parle pas encore et ne te dit pas ce dont il a besoin. Tu dois deviner ce qui en est, telle la meilleure détective qui soit.

Tu es normale d’avoir peur qu’il s’étouffe lorsqu’il est temps de manger ou quand il trouve quelque chose à mettre dans sa bouche lorsqu’il s’amuse sur le plancher. Même si tu as suivi ton cours de RCR, tu ne peux pas prévoir comment tu réagirais si une telle situation venait à arriver.

Tu es normale quand tu as peur de te réveiller un matin et de le retrouver sans vie dans son lit. Ce foutu syndrome de la mort subite du nourrisson te fait faire des cauchemars et c’est tout à fait légitime. Tu as le droit d’aller voir dix fois s’il le faut pendant la nuit qu’il est correct. Tu as le droit d’avoir une caméra haute définition pour t’aider à avoir la tête tranquille en ce qui concerne son sommeil. Tu as le droit de faire des recherches internet et utiliser tous les conseils possibles pour éviter qu’un tel drame survienne.

Tu es normale quand tu descends les escaliers une marche à la fois en ayant peur de débouler celles-ci avec ton bébé dans les bras. Tu imagines toujours le pire des scénarios, mais dis-toi que tu n’es pas différente des autres mères; nous préférons toutes prévenir que guérir.

Tu es normale quand tu as peur de faire garder ton bébé. Tu ne veux pas qu’il arrive quoi que ce soit et que tu ne sois pas là pour le protéger. Tu ne veux pas qu’il soit en pleurs en sachant que seule toi arrives à le consoler.

Tu es normale quand tu as peur d’aller au centre commercial et de perdre ton enfant ou pire encore qu’il soit enlevé. Imaginer que quelqu’un puisse faire du mal à ton enfant ou de te retourner et qu’il manque à l’appel te rongent d’angoisse. Tu as le droit de lui tenir la main sans cesse et ainsi avoir toujours un œil sur lui. Tu sais que tout peut arriver très vite et surtout avec un enfant.

Tu es normale d’avoir peur de laisser ton petit voler de ses propres ailes par crainte qu’il heurte un mur. Tu es cette mère qui veut le mieux pour son enfant et tu n’es pas folle de vouloir tout faire ce qui est possible pour le protéger même si tu devras le laisser s’envoler tôt ou tard.

Tu es normale d’être parfois hantée par la pensée que ton enfant tombe malade sans que tu ne puisses rien y faire. La vie est tellement fragile et face à la maladie, nous nous sentons tous vulnérables. Tu as donc le droit de prendre sa température plus souvent qu’il le faut si cela t’aide à relâcher ton stress et tu peux tout à fait remercier la vie à chaque matin que ton enfant soit en santé.

Tu es normale quand tu imagines que c’est à toi qu’il pourrait arriver quelque chose et que ton bébé se retrouve seul et en détresse jusqu’à ce qu’on vous retrouve. Que ce soit à la maison ou lors d’une promenade en forêt, tu as le droit de demander que des gens t’appellent pour s’assurer que tout va bien.

À toi, la maman qui a peur de faire du mal à son bébé, tu es normale, car le simple fait que certaines peurs te rongent quand tu penses à ton petit, fait de toi une mère soucieuse, instinctive, protectrice, mais surtout aimante pour son enfant.


Pour en savoir plus sur la peur que ressentent certaines de faire du mal à leurs petits, lisez aussi “La peur de faire du mal à son bébé ou la phobie de l’impulsion” en cliquant ici.

Anne-Marie Barbeau-Pelletier
ANNE-MARIE BARBEAU-PELLETIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *