Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère

excited mother shopping

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère quand vient le moment de parler des vêtements de mon enfant. J’aime que les gens m’en offrent, mais en fin de compte, je finis tout de même par aller faire les boutiques et acheter tout ce qui me passe sous le nez que j’estime bien mignon. À ma défense, voir mon petit habillé des dernières tendances me comble réellement de bonheur.

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère quand vient le temps d’organiser un événement pour mon enfant. Je m’y prends toujours six mois d’avance pour organiser son anniversaire, son baptême ou toutes les autres fêtes de l’année, prenant soin d’acheter une multitude de ballons, de gâteaux, de confettis et de décorations. Ce n’est clairement pas essentiel et mon bébé ne s’en souviendra probablement pas, mais à mon sens, toutes nos réunions de famille sont tellement importantes et uniques qu’elles méritent d’être les plus belles et parfaites possible. Mon tout-petit ne profitera peut-être pas de tous ces arrangements pour le moment, mais il ne faut pas oublier que les grands aussi aiment festoyer.

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère lorsque je dois choisir une simple suce pour mon bébé. Ce ne sont pas les modèles économiques qui manquent, mais je suis quand même toujours attirée par les plus dispendieuses parce qu’elles sont si belles. En plus, elles s’assortissent tellement bien avec les vêtements de bébé et c’est tout ce dont j’ai besoin le matin pour me rendre heureuse quand je choisis l’ensemble de mon bébé pour la journée.

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère quand je débarque dans le rayon chaussures pour bébé. Mon bébé n’en a assurément pas besoin et il est très loin de savoir marcher, mais quand je vois la mini paire d’espadrilles, je suis incapable de me raisonner et de me restreindre à les laisser sur l’étagère. Je m’empresse alors à les poser dans mon panier. Je suis consciente que c’est une dépense complètement inutile, mais je me dis pourquoi pas ? Après tout, il va n’en être que plus chic lors de ses prochaines sorties.

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère lorsque vient le moment de choisir tous les indispensables tel que le siège de voiture pour bébé et que, dans ma tête, le mot dispendieux rime avec le mot sécurité tout en sachant très bien que bien souvent, le prix n’a rien à voir avec la qualité.

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère lorsque j’achète une attache-suce sur mesure avec son nom inscrit sur des petites lettres de bois ou quand je dépense pour une quantité hallucinante de petites couvertures pour qu’elles s’accordent avec les couleurs des saisons.

Je suis une maman dépensière et je sais que j’exagère, mais ces dépenses ne vous enlèvent rien et vous permettent même de recevoir lorsque je donne au suivant les vêtements trop petits, les jouets dont mon bébé a dépassé l’âge et les couvertures avec lesquelles je ne le recouvre plus.

Anne-Marie Barbeau-Pelletier
ANNE-MARIE BARBEAU-PELLETIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *