Je suis une maman séparée qui vient d’acheter sa première maison

happy woman in new house

Je suis allée seule chez le notaire. La ligne de l’Acheteur 2 est restée vide sur l’offre d’achat d’une maison qui deviendra mienne sous peu. Cette maison, la première qui sera toute à moi, après avoir séparé les biens de mon ancienne demeure à parts égales avec mon ex. Cette future maison qui me remplit de fierté lorsque je pense à tous les efforts que j’ai fait pour arriver à cette forme d’indépendance. Ce si bel accomplissement qui me prouve encore aujourd’hui que derrière les nuages gris, il y a toujours le soleil.

Plus de compromis à faire sur la couleur des murs de la chambre des maîtres, pas plus que d’avoir à partager une garde-robe. Mes robes, jupes et chemisiers n’auront plus à s’entasser un par-dessus l’autre parce que j’ai choisi une maison avec un immense walk-in.  Je n’aurai même plus besoin de remiser mon linge d’été lorsque je vais voir apparaître les premiers flocons. Je déciderai moi-même de la table de cuisine et du cadre qui viendra terminer le décor du salon. Je pourrai laisser mon linge traîner par terre avec comme seule conséquence de les retrouver à la même place lorsque je reviendrai le soir de travailler. J’ai pu choisir la maison, le quartier selon mes goûts à moi, sans avoir l’impression de piler sur d’autres critères que je jugeais un peu moins importants.

Évidemment, il y aussi l’autre côté de la médaille. Toutes les inquiétudes et les insécurités qui viennent avec le fait de ne pas être deux dans un si gros projet. Je me vois déjà  me casser la tête à tenter de réparer moi-même des choses qui vont briser dans cette maison et dont je n’aurai aucune idée comment m’y prendre. De finir par appeler mon père, orgueilleuse de ne pas avoir réussi à le faire sans l’aide d’un homme. Ces plus petits projets qui seront mis sur la glace parce que les premières années d’une maison, le budget est souvent dépassé. Je serai la seule capitaine de ce navire et ça m’effraie de penser que je serai seule pour partager les petites et les grosses tâches du quotidien comme la tonte de la pelouse ou le déneigement du stationnement.

Cependant, je reste convaincue que cette maison sera parfaite malgré qu’elle soit beaucoup plus petite que ma précédente. C’est parce que les dernières années m’ont appris que l’amour qui habite une maison n’est pas proportionnel à sa grandeur, mais au bonheur que nous avons d’y demeurer.

Bienvenue chez moi.

Roxanne Lavoie
Roxanne Lavoie

5 thoughts on “Je suis une maman séparée qui vient d’acheter sa première maison

  1. Sabrina Répondre

    Rox tu es une battante et une championne, tu vas y arriver haut la main et pour ton père il sera content de t’aider et voir ses petits enfants ☺️

    1. roxanne Lavoie Répondre

      merci sab !!

  2. Valerie deslandes Répondre

    Tout à fait moi, je viens d,emménager dans mon condo et cela fait tellement du bien au moral. Est-ce le début de la quarantaine qui me redonne des ailes ou est la liberté de faire se que je veux….. hé bien je respire enfin.

  3. Marie - japprendsaetremaman.com Répondre

    Comme dis le dicton ‘mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres ” 😉 Profite bien de ta petite maison !

  4. Julie Répondre

    Bravo! C’était moi deux passées! Félicitations et bonne chance 😉 tu vas adorer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *