Mon bébé, ne grandis pas trop vite

mother with kid outside

Mon bébé, dernièrement, j’ai réalisé que je n’avais pas assez profité de toi alors que tu étais dans mon ventre. Que je n’avais pas enregistré assez clairement le souvenir de tes petits coups de pied rassurants dans ma mémoire. Que je ne m’étais pas assez bercée en chantonnant tout en pensant à qui tu ressemblerais. Que je n’avais pas savouré pleinement ces neufs mois où mon corps changeait au même rythme que tu te développais. Parce que je ne peux pas revenir en arrière, mais je peux m’attarder davantage à l’instant présent que je ne l’ai fait jusqu’à maintenant; mon bébé, ne grandis pas trop vite.

Je veux pouvoir te bercer doucement à tout moment de la journée, sentir la chaleur de ton corps m’envahir quand tu es blotti contre moi et te regarder t’endormir paisiblement au rythme des battements de mon coeur. Je veux que mes bras se souviennent de t’avoir enlacé pour te cajoler, te réconforter, t’apaiser et t’aimer tout simplement.

Je veux être présente à toutes tes premières fois, être aux premières loges de tes premiers pas, de tes premiers mots et tous ceux qui suivront. Je veux assister à tous tes exploits de l’utilisation de la cuillère, du premier manteau zippé et de ta première ride de vélo en passant par tes chefs-d’œuvre de crayons de cire. Je veux savourer chacune de tes premières fois et que la paume de mes mains se souvienne de chaque applaudissement.

Je veux m’arrêter, dans cette vie qui va toujours trop vite, pour te regarder jouer, explorer le monde qui t’entoure, découvrir ce qui te passionne, te voir interagir avec les autres et juste te regarder pour t’admirer. Je veux que mes yeux se souviennent de chacun de tes traits, du pétillant de tes yeux, de ton sourire charmeur et de toutes tes manies.

Je veux prendre le temps de m’asseoir avec toi pour t’écouter me raconter tes rêves, tes journées, t’entendre me répéter tes couleurs préférées, ce que tu aimes le plus manger, que tu me parles de tes amis ou de ta mamie, que tu me poses tes millions de questions et que tu m’apprennes ta façon de voir la vie. Je veux que ma tête grave chacun de ces moments dans ma mémoire.

Je veux savourer pleinement chaque moment vécu ensemble, te faire un câlin qui tu n’attendais pas, te donner un bisou sans aucune raison, sentir ton odeur en fermant les yeux et imprégner chaque instant de mon amour pour toi.

Mon bébé, ne grandis pas trop vite.

Miranda Dessureault
MIRANDA DESSUREAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *