Cher Covid, j’ai rechuté à cause de toi

woman drinking

Cher Covid,

Après mon accouchement, au prix de nombreux efforts, j’ai été capable d’adopter un mode de vie sain. Mais depuis ton arrivée, j’ai rechuté et le confinement et tout ce qu’il implique m’ont replongée dans mes anciennes habitudes.

Le matin, entre mon ordinateur, mon café, mon téléphone et mes enfants, je me demande régulièrement comment je vais passer à travers la journée.

À cause de toi, Covid, j’ai rechuté.

Mon verre de vin, je l’appréciais avant que tu nous confines. J’aimais l’idée de l’apéro avec mes amis pour décompresser et la bouteille que je buvais parfois avec mon chum le vendredi soir alors que les grands-parents prenaient le relais pour une nuit. Mais maintenant, mon verre de vin, je le prends seule et à chaque jour. Parfois c’est même deux et trois que je consomme pour rendre mon quotidien plus léger car mes semaines ne sont plus simplement folles, mais carrément interminables.

À cause de toi, Covid, j’ai rechuté.

Comme plusieurs mamans, après avoir donné naissance j’ai eu du mal à retrouver ma taille, mais j’y suis parvenue avec beaucoup d’acharnement et de volonté. Je prenais soin de ma santé en allant marcher, nager, danser et même boxer. J’avais trouvé un équilibre dans les menus que j’aimais concocter pour toute la famille. Mais, Covid, tu m’as enlevé ce plaisir; les repas et les collations sont maintenant une corvée vu la quantité phénoménale de nourriture que mes enfants consomment et j’ai opté pour la facilité plutôt que la qualité.

À cause de toi, Covid, j’ai rechuté.

Mon conjoint et moi avions repris une vie amoureuse et sexuelle, car je me sentais bien dans ma peau. Malheureusement, suite à ton arrivée, nous sommes revenus au point de départ. Lui a toujours du désir pour moi mais de mon côté, j’ai la libido à terre. La fatigue est lourde, mon estime est en chute libre et après mes longues journées de conciliation travail-famille, je suis épuisée et  je veux seulement me coucher.

À cause de toi, Covid, j’ai rechuté.

Et maintenant, j’ai peur de tomber malade non pas à cause de toi, mais à cause de tout le reste qui m’empoisonne.

Je veux retrouver ma vie d’avant alors s’il te plaît, Covid, va-t’en.

Cath Dumas
CATH DUMAS

Une réflexion sur “Cher Covid, j’ai rechuté à cause de toi

  1. Nelly Laliberté Répondre

    Salut…
    Ton texte me touche énormément. Je dois avouer que je suis très loin de ta réalité, mais je comprends. Je suis maman monoparentale à temps plein et en télétravail, mais comme je suis un peu beaucoup sauvage, ce rythme de vie me convient parfaitement.

    Au travers de tes journées de fous, ton conjoint peut-il t’aider un peu plus dans votre quotidien pour te permettre de reprendre du temps pour toi, te retrouver? Préparer certaines choses, s’occuper des enfants pour une heure ou plus pour que tu puisses te détendre, faire quelque chose qui te plaît, ou juste pour regarder les mouches voler? Et pour ce qui est du désir, il reviendra… petit à petit! Donne-toi du temps… du temps pour toi justement!

    Pour ce qui est des enfants, je ne sais pas quel âge ils ont, mais pourquoi ne pas faire comme pour une journée d’école: chacun sa boîte à dîner avec le repas et 2-3 collations adaptées à chacun pour te donner du lousse, un temps pour respirer, une chose de moins à gérer? Et un garde-manger qui se vide moins rapidement?

    Pour le verre de vin, prendre le temps de le déguster pourrait être une bonne option au lieu de le voir comme l’exutoire… je sais, plus facile à dire qu’à faire avec ce stress constant… mais tu pourrais sortir respirer en savourant chaque gorgée une fois les enfants couchés, le repas terminé.

    Je sais que le télétravail peut être éreintant, qu’on oublie l’horaire, mais pourtant, il faut s’en donner un horaire avec des périodes de travail, des moments en famille, du temps pour danser, marcher ou faire du sport, du temps pour souffler. Le yoga et la méditation sont assez efficaces pour se recentrer! Tu n’es pas Wonder Woman, tu es toi dans toutes tes qualités et imperfections. Accepte de lâcher-prise, que tout ne sera pas parfait.

    Finalement, dis-toi surtout que tu n’as pas rechuté, tu apprends à t’adapter, nuance. Parfois, la marche est plus haute que d’autre… et dans ce contexte de pandémie, on est tous un peu en train de dériver en espérant ne pas chavirer! Résilience est le mot d’ordre afin de lâcher-prise et te reconnecter à ta personne! Courage ma belle! La vie est loin d’être parfaite, mais elle est magnifique! Prends soin de toi! 💖

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *