Tu es forte chère maman

unhappy woman alone

Tu es rendue là. Assise sur ton divan après ta grosse journée, tu te demandes ce qui peut bien clocher chez toi. Tu te sens démoralisée et tu ne sais pas pourquoi. Tu ne comprends pas très bien ce qui t’a amené à ça. Toi, tout ce que tu veux, c’est faire ton gros possible pour que ta famille soit heureuse.

Au fond de toi, tu sais que tu es à bout, que tu n’en peux tout simplement plus de ce désir de tout faire à la perfection. Tu ressens une pression qui te compresse la poitrine et qui est beaucoup trop lourde à porter sur tes épaules ces derniers temps.

Tu en as marre de répondre aux moindres besoins de tout un chacun et qu’on te laisse une fois de plus la gestion de toute la maisonnée comme si tu étais la seule à pouvoir tout organiser et tout régler en un seul claquement de doigts.

Parfois, tu ne sais même pas comment tu fais pour arriver à jongler avec toutes tes responsabilités, ta vie de famille et ton couple; tu sais très bien que tu ne peux pas réussir partout sans nuire à rien ni personne et sans perdre au change.

Il arrive que tes inquiétudes t’empêchent de bien respirer. Tu te sens d’ailleurs coupable chaque fois que tu t’autorises un moment de détente ou une saute d’humeur parce que pour toi, c’est impensable de ne pas être à la hauteur ou d’échouer. Il t’arrive même parfois d’en faire des cauchemars en pensant à tout ce qui t’attend demain.

Tu as quelques fois l’envie de tout laisser là en plan, de partir loin sans te retourner pour enfin pouvoir reprendre le contrôle sur ce que tu veux et sur ce qui te ferait du bien parce que c’est bien la dernière chose à laquelle tu penses au quotidien.

Tu doutes constamment de toi tant ta tête est fatiguée et tu as souvent l’impression que ton esprit vacille comme une flamme qui risque de s’éteindre à tout instant sans un souffle pour la rallumer.

Tu es forte chère maman, même quand tu te caches pour pleurer alors que plus personne n’est là pour te voir. Car malgré ta fatigue, la peine et le fait que tu ne sais plus où tu en es, tu restes éveillée le soir pour planifier et organiser l’horaire et tout le tralala afin que tout se passe bien le lendemain sans que personne ne comprenne que tout cela t’est dû.

Tu es forte chère maman, parce que malgré le sentiment que tout va s’écrouler, tu continues ta route, sans dévier de ta trajectoire, en te disant qu’advienne que pourra et que tu as bien passé par des épreuves bien pires que ça pour avoir tous ces trésors dans ta vie.

Tu es forte chère maman et garde en tête que c’est seulement un dur moment à passer duquel tu retireras énormément plus tard.

Sois forte chère maman et accroche-toi aux rires, aux souvenirs et aux moments de bonheur parce qu’ils existent en partie grâce à toi.

Tu es forte chère maman et sois sans crainte; tu trouveras toujours ta propre façon de gérer les épreuves qui toucheront ta famille car ce qui te propulse et qui fait battre ton cœur, ce sont eux, ta famille.

Julie Lambert
JULIE LAMBERT

Une réflexion sur “Tu es forte chère maman

  1. Marie-Claire Laurin Répondre

    Wow, quel beau texte ❤️ Vous mettez des mots sur comment je me sens parfois. Il faut continuer d’avancer, surtout en ces temps si difficiles, pour ce trésor si précieux qu’est notre famille. Vous avez bien raison de souligner l’importance de tous ces petits moments de bonheur que nous procure la vie malgré tout! On lâche pas! Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *