En devenant maman, j’ai compris

mother with newborn

En devenant maman, j’ai pris conscience que le temps est une ressource rare et si précieuse que je dois l’utiliser à bon escient. Cette horloge qui tourne sans que j’aie le temps de m’en apercevoir me ronge d’angoisse et m’oblige à reconsidérer mes choix. Je ne consacre plus mon temps qu’aux bonnes personnes et aux gens qui m’apportent du bien et non du mal et j’ai appris à dire au revoir aux individus nocifs pour moi. Après tout, pourquoi leur donner ce temps qui me manque tandis qu’ils se font un malin plaisir de me le voler ?

En devenant maman, j’ai découvert que le plus beau se retrouvait dans de petites choses de la vie. Une petite douceur, un petit sourire, un premier pas, ou même un seul regard. Aujourd’hui, je laisse derrière le superflu et me concentre sur l’essentiel. Je dis non au travail acharné qui me demande de faire des heures épouvantables et qui m’arrache ces petites choses et moments irremplaçables. L’argent n’égalera au grand jamais ce temps qui un jour se sera envolé.

En devenant maman, j’ai réalisé que j’ai des faiblesses, mais que de me morfondre sur celles-ci ne m’aidera jamais à avancer. J’ai compris qu’elles ne font pas de moi une mauvaise mère, bien au contraire; elles font plutôt de moi une mère soucieuse et endurcie à la fois. À présent, je prends conscience de mes forces et je les utilise pour me pousser à me surpasser jour après jour. Au bout du compte, cela fait partie de ce que je souhaite inculquer à mon enfant, alors aussi bien montrer l’exemple.

En devenant maman, j’ai compris l’essence des mots “lâcher prise”, chose qui pour moi a toujours été impossible à réaliser. J’ai compris que le simple fait d’accorder de l’importance à des choses sur lesquelles je n’ai pas de pouvoir me prenait un temps fou et ne m’apportait rien de positif, même pas un mince sentiment de réconfort. Aujourd’hui, je sais que lâcher prise m’aide à souffler un peu et laisse plus de place à ce que j’ai le pouvoir de contrôler ou de changer. Bien entendu, c’est un travail continu car trop souvent, j’ai cette mauvaise manie de vouloir que tout soit fait à ma manière, à mes règles et à mes conditions.

En devenant maman, j’ai appris à pardonner et laisser le passé derrière. Hier sera toujours derrière moi, je ne pourrai jamais le changer et pardonner m’aide à me sentir plus libre. Depuis que je l’ai compris, un sentiment de légèreté m’habite et je suis fière de pouvoir vivre au moment présent.

En devenant maman, j’ai pris conscience, j’ai découvert, j’ai réalisé et j’ai appris qu’en focussant sur le beau, il finissait toujours par prendre toute la place.

Anne-Marie Barbeau-Pelletier
ANNE-MARIE BARBEAU-PELLETIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *