À mon enfant content que la relâche se poursuive

kid in sun

À toi, mon enfant content que la relâche se poursuive par surprise. Les écoles sont fermées jusqu’à on ne sait quand et tu jubiles de dormir le matin, de jouer comme le samedi même si c’est mercredi, de pouvoir prendre le temps de déjeuner chaud en famille et de discuter du plan de la journée.

À toi, mon tout-petit, toi et les héros de la santé, vous êtes les plus forts. Parce que tu ne sauves peut-être pas des vies mais tu soignes, sans le savoir, tes parents de la frénésie du quotidien. Du haut de ta candeur, crayons à la main, tu dessines ce qu’il y a de plus beau et tu ne t’imagines pas le pire. Ta cape invisible te protège des commentaires méchants que les grands peuvent se dire sur les réseaux parce qu’ils ont de la misère à contrôler les papillons dans leur bedon.

À toi, mon trésor, tu n’es pas trop au courant du vent de folie qui souffle à travers ta belle planète à toi. Celle que tu as toujours souhaité protéger en faisant des campagnes de recyclage dans ton école verte ou en faisant pousser l’espoir à grands coups de pousses dans le jardin au printemps avec tes parents.

À toi, mon bébé, reste grand, confiant et souriant. Fais comme tu fais toujours et si bien. Lave-toi les mains, tousse dans ton coude. Beaucoup de grands, présentement, ne le font pas. Suspends des arcs-en-ciel aux fenêtres de ta maison pour faire pousser le soleil parce que présentement, ça fait sourire, c’est positif et c’est de ça dont les grands ont besoin. Chante à tue-tête, vis, respire. Contamine le quotidien de bonheur.

Au fil des jours, des semaines, des on ne sait pas quand, tu vas peut-être te lasser de ces vacances prématurées mais bientôt, le quotidien reprendra son train-train; mais ce ne sera peut-être pas avant plusieurs demains… Les grands sont inquiets mais toi, tu ne t’en fais pas trop et c’est ça qui est beau.

À toi, mon amour, continue de te chicaner avec ta soeur ou ton frère. Dérange tes parents et impose-leur un temps d’arrêt pour se brancher à l’essentiel. C’est le meilleur moment parce que tout est fermé de toute façon. C’est le temps de chanter des chansons. C’est le temps de raconter des histoires.

Pour l’instant, c’est le ici et maintenant qui compte. Merci de m’offrir ce temps de qualité dont j’ai tellement besoin et des avions en papier, continue d’en bricoler.

Christina Caouette
CHRISTINA CAOUETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *