À mon bébé né en pleine pandémie

mother with newborn at hospital

Mon bébé,

Dès l’instant où je suis tombée enceinte de toi, j’ai imaginé ce que deviendrait notre nouveau rythme de vie de famille et je me suis tranquillement préparée à ton arrivée. Je me suis posé des questions, j’ai vécu quelques épisodes de stress face aux changements à venir, mais jamais je n’aurais pensé te donner naissance en pleine pandémie mondiale alors qu’un virus ébranle le quotidien de tous et nous fait réaliser à quel point on prend la vie pour acquise.

Mon bébé, j’avais hâte de te présenter à tous ceux qui t’attendaient avec impatience. Je ne pensais pas que le seul moyen qu’ils te voient serait par appels vidéo et photos. J’aurais aimé que tes grands-parents puissent te bercer pendant les premières semaines de ta vie. J’ai l’impression que ce temps qu’on ne passera pas avec nos familles et nos amis nous est arraché.

Mon bébé, j’aurais aimé que tu naisses dans un climat plus calme, moins stressant et moins angoissant. Dans un environnement qui ressemble un peu plus à ce que la vie a l’air à la normale. Je n’imaginais pas que ta vie allait commencer en quarantaine à espérer que cette pandémie disparaisse aussi vite qu’elle est arrivée. Les temps sont durs et inhabituels, on se rappellera de cette période pendant longtemps et je dois admettre que j’ai peur pour le futur et pour les autres crises que nous devrons peut-être vivre ensemble.

Mon bébé, autant j’avais hâte d’accoucher comme toutes les femmes après neuf mois de grossesse, autant j’aurais aimé te garder en moi encore un moment pour te protéger de ce maudit virus.

Mon bébé, tu es né au moment où la terre ne tourne pas comme elle le devrait et où j’ai peur des gens qui prennent ce qui arrive à la légère te mettent en danger.

Mon bébé, je vais tout faire pour te protéger et que ta vie commence paisiblement malgré tout. Je vais suivre toutes les recommandations pour aider à stopper la propagation de ce virus pour que cette période dure le moins longtemps possible.

Et je vais espérer du plus profond de mon être que dans quelques mois, la vie reprendra son cours normal et qu’on ira jouer au parc et à la plage sans avoir peur.

Crédit : KieferPix/Shutterstock.com
Christine Leblanc
CHRISTINE LEBLANC

2 thoughts on “À mon bébé né en pleine pandémie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *