18 choses que vivent toutes les mères en confinement

mother meditation

T’es encabanée chez vous avec tes p’tits depuis le début de la semaine ? V’là seize affaires que t’as assurément constatées au cours des derniers jours.

#1   La vie est belle sans brassière.

#2  Quand tu fais faire une activité éducative de ton cru à ton p’tit, il est tout à fait possible d’être fière de ta shot et de trouver le temps ben long pis ben plate en même temps.

#3  Comme tu ne t’habilles pas, tu ne te coiffes pas et tu ne te maquilles pas, chaque fois que tu passes devant un miroir, tu te fais peur.

#4  Il est possible d’avoir un pyjama de jour et un pyjama de nuit (crédit : Sonny L. qui est aussi le fabuleux concepteur de l’expression “avoir l’air d’un coup de pelle dans une quiche“).

#5  Il y a beaucoup moins de brassées de lavage à faire quand toute la famille passent deux jours d’affilée avec le même pyjama sur le dos.

#6  T’aimes tes enfants plus que la prunelle de tes yeux, mais tu n’es clairement pas faite pour vivre avec eux vingt-quatre sur vingt-quatre, sept jour sur sept, dans un endroit clos.

#7  Les enseignants et les éducatrices en garderie et en CPE font une job de feu et devraient bénéficier d’un support gouvernemental pour assurer leur santé mentale.

#8  Tu peux tout à fait ressentir une vague d’amour pour ton enfant puis un sentiment de crissitude absolue dans un très court laps de temps. C’était déjà le cas avant le confinement mais maintenant, ce laps de temps est passé de cinq minutes à moins de trente secondes et quart.

#9  Il est possible de regarder trois fois l’heure dans la même minute.

#10  Tu te plains depuis des années que t’es à la course mais après une semaine de confinement, tu rêves déjà de restée prise dans le trafic pour aller travailler, de courir à l’épicerie et de faire le taxi pour les cours en tout genre de tes enfants.

#11  Si tu fais le choix de ne plus regarder l’heure, il se pourrait qu’il soit 16h00, heure de l’apéro, en permanence. Ceci étant, il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour se servir un verre.

#12  Les écrans sont tes amis et tous les beaux principes les entourant peuvent tout à fait être rangés dans le garde-robe à la même place que ton linge de job jusqu’à ce que la pandémie prenne fin.

#13  Malgré la crise et le dernier énoncé, tu continues quand même de te sentir coupable de laisser tes enfants faire plus qu’une heure de temps d’écran.

#14  Il n’est pas nécessaire de plier une brassée de pyjamas; tout le monde peut très bien porté ça frippé.

#15  Il n’y a pas vraiment de différence entre un congé de maternité et un confinement en cas de pandémie.

#16  Tu fais ton possible pour profiter du moment présent parce que tu n’as jamais le temps de le faire dans ta vie de mère. Tu y arrives bien par moments mais par d’autres, tu as vraiment hâte que la journée finisse.

#17  Tu ne devrais pas te sentir coupable du point 16; on a toutes des limites et des besoins différents.

#18  En temps de crise, mieux vaut être douce avec toi-même; on a déjà ben assez de problèmes de même sans y ajouter la culpabilité de ne pas en faire assez en tant que parent.

Lâche pas.

On est toutes dans le même bateau pis on va en voir le boutte ensemble.

logo parfaite maman cinglante

2 thoughts on “18 choses que vivent toutes les mères en confinement

  1. Meli Répondre

    Pas d’accord avec le # 15!
    Pendant mon congé de maternité je n’avais pas l’obligation d’essayer de travailler quelques heures chaque jour tout en veillant à cque mon bébé ne se tue ou blesse pas car maintenant il marche tsé!! 😂
    #confinementmaisenteletravail

  2. Véronique Répondre

    Merci! Ce texte fait du bien! (même si je me sens encore un peu coupable de laisser mon fils faire trop d’écran) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *