Les mères ne sont jamais en congé

mother hold baby

Ce texte a été rédigé en collaboration avec toute l’équipe de La Parfaite Maman Cinglante.

Les mères ne sont jamais en congé parce que les bébés ont faim, même au milieu de la nuit.

Les mères ne sont jamais en congé parce que les enfants tombent malades, même les jours fériés.

Les mères ne sont jamais en congé parce que leurs petits doivent manger trois fois par jour tous les jours de leur vie.

Les mères ne sont jamais en congé parce que les couches pleines, les brassées de linge sale et les planchers barbouillés de purée de carottes et de miettes de biscuits qui doivent être lavés, se succèdent sans jamais s’arrêter.

Les mères ne sont jamais en congé parce que leur famille a besoin d’elles, même quand elles sont enrhumées.

Les mères ne sont jamais en congé parce qu’elles sont dures envers elles-mêmes et s’autorisent rarement du temps pour elles.

Les mères ne sont jamais en congé parce que même lorsqu’elles ont le temps de souffler, leurs pensées virevoltent dans tous les sens sans qu’elles puissent freiner leur course.

Les mères ne sont jamais en congé parce que même quand elles ont un moment de répit, elles s’inquiètent pour leurs petits.

Les mères ne sont jamais en congé parce que dès le moment où elles donnent la vie, elles ne dorment plus que d’un seul œil.

Les mères ne sont jamais en congé parce que leur rôle exige d’elles d’être disponibles en tout temps, de jour, de soir, de nuit, de fin de semaine et même sur appel.

Les mères ne sont jamais en congé parce que peu importe l’âge de leurs enfants, elles sont régies par le besoin viscéral d’aimer et protéger leurs petits à tout moment.

Les mères ne sont jamais en congé parce qu’être maman est un contrat à vie vingt-quatre heures sur vingt-quatre, trois-cent-soixante-cinq jours par année jusqu’au dernier jour de leur vie.

Les mères ne sont jamais en congé parce qu’être mère n’est pas un travail; c’est être en amour.

Et on ne prend pas de pause de l’amour.

logo parfaite maman cinglante

3 thoughts on “Les mères ne sont jamais en congé

  1. CeGa Répondre

    Où est le père là dedans ?
    Dommage qu’ il soit oublié car dans mon cas il m est d une aide immense et je ne pense pas être la seule à avoir cette chance là.

    1. Cathe Répondre

      CeGa, le père là dedans dort et ronfle à côté pendant que maman berce bébé, se plaint quand on demande de l’aide parce qu’on est à bout et soupire quand on demande de prendre le relais et qu’on tente de penser un peu à nous.
      Non ce n’est pas tous les hommes qui sont pareils, mais rare sont ceux qui s’impliquent autant que la maman.

  2. Valérie Répondre

    Je suis tout à fait d accord, le papa a une place tout aussi importante dans la vie de son enfant. Pour ma part j ai fais le choix d élever mes enfants jusqu’à qu ils aillent à l école et franchement si s était à refaire je ferais la même chose. Bien sûr quand on devient parents on fait des choix,soit on s occupe des ses enfants , on profite de toutes les premières fois ,de tous ces moments agréables, mais aussi des moments moins agréables comme les maladies infantiles ect..ect…….Mais pour pouvoir avoir cette chance ,il fallait bien que quelqu’un aille travailler pour prendre soins de nous et nos enfants et cette personne s appel PAPA. Ce papa qui rentre du travail et qui parfois est exténué mais qui prend quand même le temps d embrasser ses enfants et sa femme. Nous fesons des choix pour nous et nos enfants mais moi je dis vive les papas qui nous permettent tout cela.Merci les papas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *