Mon enfant, l’essentiel, ce sont les journées où l’on ne fait rien

mother hold baby

Depuis ta naissance, j’ai l’impression plus que jamais que le temps file à vitesse grand V; un rendez-vous d’un bord, un souper d’amis ici, des réunions familiales là-bas.

Malgré la vie qui va vite, je veux que tu saches que l’essentiel, ce sont les journées où l’on ne fait rien.

Celles où l’on profite du temps que l’on perd trop souvent à courir.

Celles où les seules choses prévues à l’horaire sont rire, se faire des câlins, prendre le temps de manger ces crêpes que tu aimes tant, rester en pyjama à réécouter une dixième fois ce film qui te met dans tous tes états et surtout apprécier la vie que l’on a en famille.

Tu entreras trop rapidement dans un train de vie qui te demandera de te lever tôt, de suivre un horaire rempli de contraintes et je ne veux surtout pas que tu oublies.

N’oublie pas de prendre le temps de jouer.

N’oublie pas de prendre le temps de rire.

N’oublie pas de prendre le temps de pleurer et de ressentir.

N’oublie pas de prendre le temps d’aimer.

Et je t’en prie, s’il te plaît, dis-le-moi si jamais j’oublie de prendre le temps avec toi.

Parce que dans dix ans, toi et moi, nous ne nous souviendrons pas des journées qui ont passé trop vite, mais bien de ces journées-là où l’on ne faisait rien.

Roxanne Lapointe
ROXANNE LAPOINTE

2 thoughts on “Mon enfant, l’essentiel, ce sont les journées où l’on ne fait rien

  1. Christiane Girard Répondre

    De toute beauté Roxanne. Tu as bien raison la vie vas trop vite. 😘👍

  2. Patricia Répondre

    Merci pour cet article émouvant et si juste.
    Ça m’a montré aussi à quel point nous sommes dans un tourbillon, ma fille et moi. J’espère en venir à bout très vite. Les jours sans rien sont bien les plus pleins .. de bonheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *