À toi, mon amie toujours présente dans ma vie

two women friends

À toi mon amie, merci d’être là, à mes côtés, dans ma vie, depuis toutes ces années. Qui aurait cru que cette amitié, qui a commencé banalement, perdurerait et perdure encore et encore au travers des années ?

Merci d’être dans ma vie, malgré les kilomètres qui nous séparent et malgré nos vies de fou. Grâce à nos réseaux sociaux, nous sommes capables de suivre la vie de l’autre, de ressentir ses petits bonheurs quotidiens et ses tristesses. Il n’y a pas une journée qui passe sans que nous nous fassions un petit clin d’œil, que nous prenions des nouvelles et que nous nous envoyions un vidéo niaiseux qui nous a fait rire aux larmes.

Merci d’accepter que je ne suis pas toujours la meilleure des amies. Quand j’oublie de t’appeler pour te souhaiter bon voyage ou de t’écrire pour savoir si tout s’est bien passé, tu ne m’en veux pas. Quand je t’envoie un simple texto pour te souhaiter bonne fête, au lieu de t’appeler, car tu sais que j’hais parler au téléphone, tu m’acceptes ainsi.

Merci d’aimer mes enfants, de prendre des nouvelles d’eux et de t’en inquiéter. Quand un de nos petits est malade, nous nous renseignons l’une et l’autre sur son état et nous espérons fort qu’il guérisse vite. Nous avons chacune notre façon d’élever notre marmaille, nous sommes des mamans complètement différentes, mais nous nous respectons ainsi.

Merci de prendre du temps pour moi alors que tu en manques toi-même dans ta vie. Merci de flusher ton chum à la dernière minute parce que je feel tout croche et que j’ai besoin de te voir. Ton simple regard qui veut dire “Ça va aller, je suis là” me réconforte plus que tout au monde. Les yeux tout bouffis, le trémolo dans la voix, tu réussis toujours à déchiffrer ma peine. Merci de me faire passer en priorité pour quelques heures, je l’apprécie tant.

Merci de me donner le goût d’être une meilleure personne. Tu me pousses à aller plus loin et à dépasser mes limites, tu m’encourages et quand j’hésite, tu me donnes la petite tape dans le dos qu’il me faut pour me surpasser et continuer d’avancer.

Merci de me laisser être bitch le temps d’un café ou d’un dîner. J’évacue, je ventile et ce qui sort de ma bouche n’est pas toujours rose, mais tu absorbes mes frustrations comme une vraie éponge. Tu m’écoutes, tu ne me juges pas et tu essaies du mieux que tu peux de me comprendre, dans mes folies de mère frustrée ou de blonde incomprise.

Merci d’être toi, tout le temps. Tu ne joues jamais de game et je sais qu’avec toi, j’aurai toujours l’heure juste. Tu es capable de me dire la vérité, et même si ça ne fait pas toujours mon bonheur, tu réussis à trouver les bons mots pour me ramener à la réalité.

Merci mon amie, car avec toi, la vie est simple. Tout comme notre amitié l’est. Simple, droite, remplie de petites et de grandes folies et ô combien de fous rires. Merci de m’aimer avec mes défauts, des-fois-trop-prenants et d’accepter la fille, la femme, l’épouse, et l’amie que je suis. Une amie imparfaite qui aspire à devenir meilleure, avec toi à mes côtés.

Valérie Bousquet
VALÉRIE BOUSQUET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *