À toi, mon amie, la maman d’un enfant malade

kid sick hospital

Mon amie,

Depuis quelques jours, tu occupes toutes mes pensées. C’est si dur de trouver les mots justes lorsqu’une bombe comme celle que vous avez reçue s’abat sur nos proches. Mon cœur de maman s’est brisé en morceaux lorsque j’ai appris que votre petit bonhomme, haut comme trois pommes, était atteint d’un mal qui met sa vie en danger.

J’imagine le torrent d’émotions qui t’envahit. La peur de l’inconnu, de ne pas savoir ce qui va arriver. La peine d’apprendre tout ce que ton petit bonhomme devra subir dans les prochains mois. La colère de constater que la maladie s’attaque à ce que tu as de plus précieux, la chair de ta chair, la prunelle de tes yeux. L’impuissance de ne pouvoir prendre sa place pour lui épargner les souffrances à venir. L’ennui de tes autres petits amours qui attendent patiemment le retour de leur maman et de leur petit frère à la maison. La tristesse de savoir que votre famille sera peut-être séparée pour le temps des Fêtes. Crois-moi, nos vœux de bonheur et de santé n’auront jamais été aussi sincères que cette année.

Pendant des mois, votre vie de famille retiendra son souffle. Les projets de sorties et de voyages seront mis sur pause pour concentrer toutes vos énergies sur la guérison de votre petit bonhomme. La route s’annonce longue et difficile. Mais je suis certaine que tu lui découvriras une force et un courage dont tu ne soupçonnais même pas l’existence. Du haut de ses trois pommes, avec tout l’amour de sa famille, il déplacera les montagnes qui entraveront son chemin.

Je souhaite que le soleil brille à nouveau pour votre famille. Je souhaite que dans quelques années, on puisse parler de cette épreuve comme d’un mauvais moment que vous avez passé. Que l’on puisse célébrer la santé de ton petit bonhomme, un verre à la main, avec notre ribambelle d’enfants qui s’amuseront dans la cour. Je souhaite que vous ressortiez grandis et soudés comme jamais de cette épreuve, forts de tout l’amour que porte votre famille.

J’ai toujours admiré la maman douce, aimante et patiente que tu es. Comme jamais auparavant, ton petit bonhomme aura besoin de tes mots doux et de tes bras pour le bercer alors qu’il mènera le combat de sa vie. Tu sais, dans toute sa malchance, ton petit bonhomme a une chance inouïe; la chance d’avoir une maman exceptionnelle à ses côtés.

Rafi
RAFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *