Parmi toute les familles que j’aurais pu avoir, j’ai gagné à la loterie de la vie

mother father kiss with baby

Parmi toute les familles que j’aurais pu avoir, j’ai gagné à la loterie de la vie.

Parmi les millions de combinaisons de gènes, je suis tombée sur toi mon bébé. De toutes ces possibilités, je t’ai eu toi, avec tous tes morceaux et toutes tes couleurs. Avec toutes tes mauvaises journées et tes petits bonheurs. Je t’ai eu toi, mon miracle en parfaite santé.

Parmi les presque huit milliards d’êtres humains sur la planète, j’ai rencontré mon âme soeur. J’ai bâti ma vie avec mon meilleur ami. Je vis avec l’homme au coeur le plus pur de tous les humains. Une homme avec ses défauts et son sens de l’humour douteux, avec ses forces et ses faiblesses. J’ai rencontré l’homme de ma vie, par hasard sur mon chemin.

Parmi toutes les familles nucléaires, recomposées, dysfonctionnelles, tissées serré ou un peu trop lousse, la mienne incarne la recette parfaite du bonheur pour moi. Une bonne dose d’amour, un soupçon de réconciliation, une tonne de respect et des caisses de soutien. Malgré son manque de tact, et son extravagance malaisante, j’aime ma famille et je ne suis jamais seule.

Pour toutes ces raisons qu’on prend bien souvent pour acquises, je pense sincèrement avoir gagné à la loterie de la vie et je suis reconnaissante de la chance que j’ai d’être entourée des plus merveilleux humains du monde.

Maude Forget
MAUDE FORGET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *