Papa, t’es parti, comme ça, un beau jour

little girl looking at window

Papa, t’es parti, comme ça, un beau jour. T’as quitté le navire sans vraiment m’aviser que t’allais pas revenir. T’as décidé qu’être père, ça impliquait seulement d’avoir le titre de géniteur. Mais être père, c’est beaucoup plus qu’avoir ton nom sur mon certificat de naissance.

Père absent, fille manquée. C’est triste, mais il y a un fond de vérité dans cette expression. Peu importe l’âge, une fille aura toujours besoin de son père.

J’avais besoin de toi, Papa. J’ai eu besoin de toi à tellement de reprises.

Un père, ça doit être là quand sa fille a sa première peine d’amour.

Même si les mots ne sont pas ta tasse de thé, je voulais que tu sois là pour moi. Tu devais me rappeler que les hommes ne sont pas tous des déserteurs. Tu devais me remémorer qu’il y aurait toujours un homme qui m’aimerait inconditionnellement. Et cet homme, Papa, c’était supposé être toi. À cause de ton absence, j’ai souffert de la peur de l’abandon dans toutes les relations que j’ai entamées.

Un père, ça doit enseigner à sa fille qu’elle est belle, de l’intérieur comme de l’extérieur.

Elle doit l’entendre de la bouche de son père pour le croire lorsque d’autres hommes le lui diront. C’est lui, en grande partie, qui forgera l’estime de soi de sa fille. À cause de ton absence, je souffre d’un manque de confiance en moi. Je crois n’être pas suffisante, n’être pas assez. J’ai constamment besoin qu’on me dise que je suis assez. Assez belle, assez bonne, assez intelligente. Je cherche trop souvent l’approbation des gens.

Un père, ça vient au secours de sa fille quand elle déménage dans son premier appartement.

C’est aussi lui qui lui file un coup de main pour les travaux physiques. C’est lui qui lui apprend à poser un cadre, ou simplement utiliser des outils.  À cause de ton absence, Papa, j’ai dû me débrouiller seule et j’ai souvent eu un serrement au cœur quand je n’arrivais pas à faire une tâche manuelle. J’aurais tellement souhaité avoir droit à ce type d’enseignement de ta part.

Un père, ça doit aider financièrement la mère de sa fille et ce, même si la séparation s’est mal terminée.

T’as refusé de payer ma pension et tu t’es battu en justice pour être libre de toutes dépenses financières visant mon éducation et mon bien-être. À cause de ton absence, je me suis retrouvée endettée pour mes études. Pendant ce temps, ma mère a travaillé à la sueur de son front pour joindre les deux bouts et me donner un avenir et une qualité de vie agréable.

Un père, ça doit assister à la graduation de sa fille.

Ta fierté, je voulais la voir à travers tes yeux, pas sur un bout de papier ou un message texte. Tu n’étais pas là à ma remise de diplômes. À cause de ton absence, une partie de moi croit que je ne suis pas assez bien pour toi. Au fond de moi, j’ai l’impression que je ne vaux pas assez à tes yeux pour que tu sois présent.

Être père, ça demande des efforts, Papa.

Tu ne peux pas revenir dans ma vie en pensant que tes années d’absence seront oubliées instantanément.

Tu ne peux pas espérer que je t’invite à descendre la grande allée à mon bras pour dire oui à l’élu de mon cœur quand t’as été absent pour tant d’événements importants pour moi.

T’as pas le droit d’espérer que je t’aimerai toujours si t’as été négligent pendant autant d’années.

T’as peut-être oublié mais moi, je n’oublierai jamais. Je ne te connais plus. Tu es devenu un étranger à mes yeux, Papa. Ton absence a créé des dommages permanents dans ma tête et mon cœur.

Mettre sur terre une petite fleur, c’est simple. La garder jolie et en fleur, c’est la partie la plus difficile. Tu as échoué en tant que père et j’ai perdu quelques pétales le temps d’un instant. Heureusement, Papa, je suis forte. Je garde peut-être des séquelles, mais je reste une fleur d’une beauté étonnante malgré ton absence.

Hommage à ma mère et toutes les mères de ce monde qui, à cause de l’absence des pères, ont dû prendre deux rôles sur leurs dos. Ces super-héroïnes qui font du mieux qu’elles peuvent pour garder les fleurs en manque de pères, épanouies.

Sans maman, Papa, je n’y serais jamais arrivée. Je lui dois tout. Je ne te dois rien.

Celle que tu appelles ta fille mais qui ne se considère plus comme telle

Maman Florissante
MAMAN FLORISSANTE

10 thoughts on “Papa, t’es parti, comme ça, un beau jour

  1. Nadia Répondre

    Merci infiniment pour le partage de ce texte. J’aurais pu écrire ses mots tellement ils me collent à la peau. Sache que je comprend ton parcours. Il n’est pas simple, mais nous pouvons être fière d’avoir fleuris malgré tout!!!

  2. Iancy Répondre

    Wow!!! Ça fesse dans le couvert cette lettre là… on dirait que c’est moi qui l’a écrit…

    Mais tu as réussi à le mettre de côté… ce que je n’ai pas encore réussi à faire… j’attends encore que mon amour soit réciproque… j’attends encore qu’il me fasse la place qu’il dit qu’il peut me faire… j’attends encore qu’il arrête de se sentir coupable et qu’il regarde en avant… j’attends! J’attends tellent de choses de lui…

    Merci pour ce texte
    Iancy

  3. Bonnefoy Répondre

    Tu as tout dit ma poupée et je ne peux pas me mettre à ta place. C vrai que les filles, nous aimerions être belle et que notre père nous le dise moi c mon grand père qui me l’a dit. Il faut faire avec ce que la vie nous a donné. Il y a tellement pire. Il y a des enfants qui ne savent même pas qui est leur père. Il y a que l’imaginaire qui les fait rêver. Tu es une belle personne Zoé c tout.

  4. Stéphane Dupuis Répondre

    J’ai deux petites cute comme vous autres pour qui c’est la maman qui les a abandonné 😕
    Je ne suis pas top santé présentement mais jamais au grand jamais je ne les abandonnerais.
    Lâchez pas les filles, c’est courageux votre post 😃

  5. Valérie Répondre

    On croirait que c’est moi qui l’a écrite. C’est de circonstance et je suis justement en thérapie présentement pour ça. Ça fait du bien de constater que je ne suis pas la seule a penser comme ça. Merci.

  6. Maella Répondre

    Je suis pas d’accord avec votre texte ! Un père reste une père . Qu’il soit présent ou pas,mort ou vivant, gentil ou méchant ca reste VOTRE père. Sil navait pas été sur terre vous seriez pas né donc vous lui devez un certain respect. J’aurais honte a votre place !!! Pauvre votre père! Franchement !! Feriez vous une meilleure mère ??

    1. Christell Répondre

      D’avoir donné un spermatozoïde et c’est tout ne force pas le respect. Bien sûr qu’elle sera une meilleure mère

  7. Julie Répondre

    Wow quel beau texte. Le pere de mon fils nous a quitté de cette facon et je peux dire que ca na pas ete facile ni pour moi et ni pour mon fils et cest quelque chose que je ne pourrai jamais pardonné et comprendre.

    Merci et bravo pour votre courage

  8. Geneviève Répondre

    J’ai lu le texte une fois, deux fois, trois fois en pleurant toutes les larmes de mon corps. Je me suis même demandée si je ne l’avais pas écrit sans m’en rendre compte tellement il raconte mon histoire. Merci d’avoir mis ces mots sur ma douleur, sur la douleur de toutes celles qui ont été abandonnées par celui qui devait les aimer par dessus tout. Aujourd’hui, c’est lui qui a besoin de moi, mais je n’y suis plus, moi qui ait tant attendu qu’il vienne… je me pardonne enfin de ne plus rien ressentir pour lui, ni de l’amour, ni de la haine, maintenant c’est l’indifférence et je vis enfin ❤️

  9. Martine Répondre

    Moi aussi je m’y suis reconnue. Pleinement. Entièrement. C’est ma vie que tu décris, toi auteure inconnue. Merci de partager ces mots, qui sont les miens, si longtemps restés couverts. Tu as réveillé quelques blessures du temps, qui ont guérri oui, mais qui ont laissé de profondes empreintes. Tu as aussi ressassé mon chemin parcouru pour me défaire de mes desillusions. Tu as remis en mémoire ma résilience et fierté d’avoir malgré tout, gardé le cap sur le bonheur, l’estime de soi et la confiance personnelle. Splendide récit. Je suis touchée de savoir que je ne suis pas unique. Merci à toi auteure inconnue. Tu m’as fait un bien immense.
    Ps: Pensées d’amour à mon grand-papa qui a été d’une présence marquante dans ma vie, et surtout à ma précieuse maman d’amour, qui m’a tout offert en double. Vous êtes au ciel, ensemble j’espère, j’ose croire qu’on se retrouvera un jour xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *