À toi, la maman souvent seule mais pas célibataire

baby cry in mother's arms

À toi, la maman souvent seule mais pas célibataire,

Celle dont l’amoureux travaille de jour, de soir ou de nuit. Militaire, camionneur ou employé d’usine. Celle qui s’assure de veiller sur la maisonnée parce que papa a un horaire plus dur à suivre que ton terrible two qui pleure quand il obtient pourtant tout ce qu’il a demandé.

À toi qui es quasi seule à t’occuper d’un, deux, trois enfants ou plus. À toi qui dois faire le ménage quand les enfants font la sieste, alors que tu voudrais toi aussi prendre un moment pour toi. À toi qui ne te rappelles même pas de la dernière fois où tu as pu aller aux toilettes seule, et faire caca en silence. À toi qui ne connais plus la joie de prendre une bouchée chaude du souper que tu as préparé tant bien que mal entre deux crises de bacon.

Je sais ce que tu ressens, le soir, quand tout le monde est couché et que le silence qui règne dans la maison te permet enfin de respirer. Quand tu ne veux pas aller à ton tour dormir, parce que tu veux profiter de tes bras libres alors que tes oreilles bourdonnent encore pour t’écraser sur le divan et relaxer devant la télé, épuisée de ta journée, mais satisfaite d’avoir réussi à passer à travers.

Je sais que tu te dis que demain sera peut-être meilleur, et que tout va bien aller.

Je sais que tu pars te coucher en t’ennuyant déjà de tes enfants mais que cette nuit, ils te réveilleront probablement en criant « Maman! », que tu seras encore épuisée au petit matin, mais tes enfants seront plus qu’heureux de tenir ta main.

En attendant le retour de papa, sache, super-maman, que tu n’es pas seule et ne doute jamais que tu fais de ton mieux pour tes enfants. Si derrière ton sourire se cache une montagne russe d’émotions, tes enfants, eux, se souviendront toujours de ton magnifique sourire et te rappelleront grâce au leur que tu es une maman à la fois forte et incroyable.

Sabrina Lalonde-Herbinia
SABRINA LALONDE-HERBINIA

12 thoughts on “À toi, la maman souvent seule mais pas célibataire

  1. Marie-Michelle Répondre

    Ouff….sa fait du bien de savoir qu’on n’est pas seules… Merci beaucoup 😊

  2. Karine Répondre

    OMG … mais est-ce qu’on se connait? Tu tombes piles poils sur comment je me sens, merci. Merci d’avoir écris ces mots, je me les approprie tous et je te remercie pour cette vague d’espoir et de gratitude.

  3. Dominique Isabel Répondre

    Maman de 2 filles 4-8ans mariée a un camionneur je me reconnais vraiment dans ce texte .
    J’ai commencer a m’entraîner le soir quand les enfants sont coucher (grand mot ) et le temps.de.relaxation seule dans le silence est vraiment rare
    Mais j’aime ma vie xx

  4. Vicky Répondre

    Wowwww je me voit tellement dans ce texte là et savoir qu’il y a d’autre maman qui vive la même chose c est rassurant merci pour ce magnifique texte 😊

  5. Nadia Faubert Répondre

    Wow, quel bel article!!!!

  6. Jessica Répondre

    conjointe d’un travailleur dans un usine de nuit >.<
    je peux aussi me reconnaître dans se texte,
    ça fait du bien de temps à autre de se faire rappeller à qu’elle point on peut faire une différence, parfois on à tendances à s’oublier nous-mêmes, dans tous se que nous avons à faire dans une seule petite journée.

  7. Elise Répondre

    Pas que des boulots comme ça… mais femme d indépendant … aussi on se sent comme ça… seule mais pas célibataire… premier texte du genre… merci bcp

    1. Celine Répondre

      Tout à fait! Femme d’indépendant, il part tôt le matin sur ses chantiers, a énormément de rendez vous après 17h quand ses ouvriers on fini, reste enfermé dans son bureau à faire ses devis et factures jusqu’à pas d’heure 😔

  8. Lucas Roy Répondre

    Il est évident que ces femmes qui ont décidé de rester à la maison ont une tâche extrêmement difficile, celle d’être parent. En 2019, il est tout à fait probable que cette situation s’applique à un homme dont sa conjointe est celle qui quitte le nid familial pour subvenir aux besoins des siens. Pourquoi ne pas rendre honneur à ces PARENTS à qui cela s’applique? Aussi, de l’autre côté, ces pères et ces mères qui doivent quitter leur domicile sont tout aussi seuls, épuisés à un différent degré et s’ennuient de leur famille à chaque soir.

    Je n’enlève rien au texte, mais voici. Pour tout ceux qui ne sont pas inclus dans ce texte, sachez cher parents, d’une catégorie ou de l’autre, d’un sexe ou de l’autre, vous n’êtes pas seul à vivre ces choses (normale de la vie) qui vous font douter de vos choix, de vos capacités, de vos performances. Vous n’êtes pas seul à sentir que la vie ne fait que tourner en rond en espérant que ça change demain. Vous tous et toutes qui faites tout en votre pouvoir pour assurer un avenir à nos enfants, mais qui semble s’être dissipé et qui s’oublie trop souvent, vous n’êtes pas seul.

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Tu as tout à fait raison. La raison pour laquelle ce texte s’adresse aux mamans et non aux parents est tout simplement que notre lectorat est composé à 95% de femmes et nous avons pris la décision éditoriale de nous adresser directement à elles. Ceci étant, la majorité de nos textes peuvent tout à fait rejoindre aussi les hommes et le but n’est en aucun cas de les exclure 😉

  9. MamanMaisCoquette Répondre

    Je tombe sur cet article via un partage sur Facebook, et comment dire à part MERCI ! Ce n’est pas tous les jours facile, c’est vrai, mais que ferions-nous pas pour nos petits bouts ?

  10. Joh Répondre

    Comme ça fait du bien de lire ça. Tellement du bien de juste savoir que d autres personnes vivent la même chose. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *