Lettre à mon conjoint infidèle, le père de mes enfants

sad couple infidelity concept

Mon amour, à quoi as-tu pensé?

Tu ne peux pas savoir le nombre de fois où j’ai voulu te confronter, mais je ne l’ai pas fait par peur de ta réaction. Le scénario de notre discussion roulait en boucle dans ma tête et me pourrissait la vie jour et nuit. Je pleurais en silence, j’étais en colère contre toi et je voulais tellement comprendre ce qui t’avait traversé l’esprit en faisant une chose pareille. Puis, je t’ai affronté.

Mon amour, à quoi as-tu pensé?

Je tiens à te dire que tu m’as démolie. Tu m’as brisé le cœur en mille miettes, ce même cœur qui était éperdument amoureux de toi. Tu l’as fait, tu as été infidèle et maintenant nous devons vivre avec les conséquences de tes actes. T’en rends-tu compte? Tu as détruit la confiance que j’avais en toi et sache qu’elle sera bien difficile à reconstruire.

Mon amour, à quoi as-tu pensé?

Quand tu as compris que je savais, j’ai vu la panique dans tes yeux; ton monde comme le mien venait de s’écrouler. Ton regard a changé subitement et les larmes ont coulé sur nos joues. Je voyais le regret sur ton visage alors que tes secrets et tes mensonges prenaient fin. Tes excuses traversaient mon oreille pour sortir par l’autre; je ne voulais pas les entendre. Je voulais seulement effacer cet épisode de notre vie et recommencer à zéro. Je voulais retrouver mon chum, celui que j’aime et qui m’aime en retour. L’homme avec qui j’ai eu des enfants. Un papa tellement présent. Ma décision reposait sur deux choix : continuer ou tout laisser tomber.

Mon amour, à quoi as-tu pensé?

J’étais convaincue que tu étais heureux dans notre petite famille. Je croyais que nous avions un bel avenir et beaucoup de projets à réaliser. Je sais que ça n’a pas toujours été facile dans les dernières années, mais nous aurions pu en discuter. Je ne comprends pas pourquoi. Pourquoi une autre femme a eu accès à ton jardin secret?

Mon amour, à quoi as-tu pensé?

Nous avons passé la nuit à nous dire nos quatre vérités puis nous avons laissé retomber la poussière. J’ai versé beaucoup de larmes, j’ai fait le compte des pour et les contre. Ça n’a pas été facile. J’ai réfléchi à nos enfants et à nos beaux moments en tant qu’amants et en tant que parents.

J’ai pris tout ce qui restait de confiance en moi et j’ai décidé de te pardonner. Oui, tu as bien lu, je te pardonne. Tu es un être humain et chacun a le droit à l’erreur. Un erreur qui a coûté très cher, j’en conviens, mais je crois aux deuxièmes chances.

Prends la tienne et ne la gâche pas.

Notre couple est plus fort que ça, je suis plus forte que ça et je ne veux pas perdre ce que nous avons bâti ensemble.

Mon coeur est toujours aussi fragile, mais sache que je t’aime encore et c’est par amour que je passe à autre chose.

Mais sache que je ne crois pas aux troisièmes chances.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

3 thoughts on “Lettre à mon conjoint infidèle, le père de mes enfants

  1. Anonyme Répondre

    Merci. Tu n’as pas idée combien ton texte m’a fait du bien. J’aurais pu écrire ce texte mais j’aurais pas pu mieux dire. Je partage ta montagne russe d’émotions, lourdement. Un combat presque quotidien. Mais avec ton texte aujourd’hui, d’un coup je me sens mieux. Merci et courage.. xxx

  2. Mary Répondre

    Un couple, c’est deux personnes. La faute ne devrait pas tomber sur une seule personne. Les deux parties doivent alimenter leur amour et veiller à ce que l’autre se sente aimé et heureux. Clairement, si l’un saute la clôture c’est qu’il manque quelque chose dans son couple. Je trouve ça bien que vous ayez pardonné votre conjoint, cependant sachez que lui aussi doit probablement souffrir.

    1. Secret Répondre

      Pour dire une chose pareille, as-tu une relation avec un gars qui est déjà en couple et tu le protèges ou le justifies? Tu n’as aucune idée de la réalité de tous et chacun. Il y a des personnes qui font des erreurs même quand tout va bien. Le goût du danger… l’excitation du secret… pas une situation n’est pareille et faut faire attention à la généralisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *