Ben oui, mon enfant est un p’tit cr*sse

angry little kid

En réaction à l’article “Je suis à boutte des petits cr*sses” paru sur cette plateforme le 19 février 2019.

Ben oui, mon enfant est un p’tit crisse. C’est aussi un enfant au regard profond et sincère. Un enfant empathique qui sait reconnaître les émotions des autres et les consoler au besoin. Un enfant toujours prêt à aider les autres; il se pourrait même qu’il ait déjà frappé l’ami qui intimidait ton enfant hier parce qu’il a autant de caractère qu’il a de coeur.

Certes, mon p’tit crisse cherche aussi à provoquer et à attirer l’attention de la bonne et de la mauvaise façon. Que ce soit en rapportant la niaiserie d’un autre enfant ou en lui tirant les cheveux. En criant ou en narguant. Mon p’tit crisse n’accepte pas de se faire prendre en défaut devant les autres; il est orgueilleux et hypersensible. Il est anxieux et émotif. Il est affectueux et fier. Il est protecteur et sauveteur.

Mon p’tit crisse a la vie dure au quotidien. Son éducatrice lui rappelle sans cesse et sans le vouloir que tout est toujours de sa faute et il passe sa vie en réflexion et à présenter des excuses. Ses amis commencent à l’éviter de peur de se faire enlever leur jouet ou de se faire crier dessus et ses entraîneurs doivent le rassurer en permanence parce qu’il est très anxieux.

Moi aussi, j’ai la vie dure car je dois gérer ses coups, son impulsivité et les émotions qu’il a refoulées du mieux qu’il a pu toute la journée le soir venu. C’est aussi moi qui dois faire face aux jugements des autres adultes à la garderie, au parc et partout où nous allons.

Mon p’tit crisse a de la difficulté à gérer ses émotions et ce n’est certes pas une excuse valable pour tout lui pardonner. Mais ce n’est pas un mauvais enfant et il n’est pas comme il est parce que je lui donne tout, que je suis trop molle ou que j’ai échoué dans mon rôle de parent.

Si tu voyais la détresse dans ses petits yeux foncés lorsqu’il se sent attaqué. Si tu voyais son âme nous crier de l’aider parce qu’il n’arrive plus à se contrôler.

Si tu vivais ces moments quotidiens où la rage te monte des orteils aux cheveux. Ces moments où même les plus grands moines perdraient patience. Ces moments suite auxquels on tombe au combat le soir, trop épuisés.

Si tu savais l’énergie que je déploie à la maison afin qu’il se développe sainement. Si tu savais les questions qui me trottent dans la tête à tous les jours. Si tu savais comment c’est difficile de se sentir impuissant devant son enfant malheureux.

Mais bon, j’imagine que tu n’as pas besoin de voir, de vivre et de savoir ce que c’est au quotidien pour arriver à me comprendre. J’imagine que tu sais très bien que mon enfant, tout comme le tien, est en plein développement et qu’il construit sa maturité affective à son rythme. J’imagine qu’avant d’émettre toute forme de jugement, tu te rappelles qu’il s’agit d’un enfant.

Crédit : Daniel Jedzura/Shutterstock.com
Isabelle Larocque
ISABELLE LAROCQUE

13 thoughts on “Ben oui, mon enfant est un p’tit cr*sse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *