À toi, la mère célibataire blessée, de la part d’un bon gars

sad mother with baby

En réaction à l’article “Au prochain homme qui entrera dans ma vie” paru sur cette plateforme le 21 octobre 2019.

À toi, la mère célibataire blessée,

Je comprends que ton passé amoureux a été difficile. Je vois bien que ton  cœur est meurtri et ne peut plus aimer comme avant. Il a besoin de temps, de douceur et de paix. Mais tu sais quoi ? C’est parfait comme ça.

Cela veut dire que tu ne te laisseras plus faire, que tu n’accepteras plus ce qui est inacceptable, au nom d’un amour qui n’est pas réciproque. Tu sauras reconnaître la bonne personne pour toi et tu te tourneras peut-être, pour la première fois, vers un homme différent.

À toi, la mère célibataire blessée,

Je peux te dire que des hommes bons, il en existe encore. Il se peut fort bien qu’un homme puisse t’aimer à la hauteur de tes attentes dans l’avenir car tu sauras les exprimer clairement et chasser ceux qui te voient comme un objet avec lequel on peut faire ce qu’on veut.

Avec le temps, ta vulnérabilité saura se transformer en amour, le vrai, avec une personne qui saura t’écouter. Sois attentive et écoute la petite voix de ton instinct qui te chuchotera à l’oreille : “Vas-y ma belle, tu peux lui faire confiance”.

À toi, la mère célibataire blessée,

Je suis un père célibataire blessé qui te comprend et qui veut tout autant de bien à ses enfants qu’aux tiens. J’ai également vécu la noirceur, trop longtemps, et je peux maintenant apprécier ce qui brille.

Sache que les bijoux qui ont été rejetés ne se sont pas transformés en pierres pour autant; ils brillent encore sous les bleus, les cris et les pleurs du passé.

Prends le temps, guéris-toi.

En attendant, je demeure près de toi pour faire partie de ton quotidien le jour où tu seras prête à me laisser entrer dans ta vie.

Je t’aiderai à dépoussiérer ce magnifique bijou que tu es jusqu’à ce que la splendeur de la femme épanouie qui sommeille toujours en toi jaillisse à nouveau.

À bientôt.


4 thoughts on “À toi, la mère célibataire blessée, de la part d’un bon gars

  1. Karine Répondre

    Siiiiiii beau
    J’avais besoin de ces mots LÀ, en ce moment! Après avoir été abandonné par l’homme que je croyais être le bon après 17 ans de vie commune.

    Merci pour ce beau texte ❤️

  2. Julie Carrière Répondre

    Juste merci pour ton texte, ce soir ça m’a fait du bien.

  3. Audrey Reid Répondre

    Synchronicité qui fait du bien ce soir… ça redonne espoir qu’ils existent ses hommes qui malgré leur passé blessé comme le nôtre, souhaitent de la simplicité, de la transparence et du bonheur! Merci tellement 🙏

  4. Evie Répondre

    Il me serait doux de pouvoir me dire celà est derrière, ce vide, ces grands tourments, ces regards inquisiteurs pointés sur ma monoparatalité, d’il y a 33 ans. J’ai donné tout ce que je n’avais pas du haut de mes 22 ans. Je me suis épuisée avant de vivre pour moi. Aujourd’hui, bien que mon enfant soit homme, son manque d’intérêt envers moi me blesse bien plus que les nuits à me culpabiliser de ma situation. Chaque cas est particulier. Les gens autour comptent poyr beaucoup dans cette grande et symbolique expérience qu’est la maternité en solo. En fait, je ne vois pas son regard briller quand il me regarde. Je n’ai jamais vu briller de la fierté du fait que je sois sa mère. On se croise par hasard et ke dois demander pour avoir un câlin. Ce à quoi il repond: si tu veux… Un homme, bien sûr peut participer à guérir cette détresse. Mais jamais revient la vitalité des joies intenses ne revient avec candeur. Pour lui allumer sa vie, j’ai éteinte ma lanterne de vie. Je ne sais plus quitter la solitude qui m’a servi d’appui, de réconfort sans m’épuiser, sans m’obstiner. Elle est là, toujours disponible et ne juge pas mes carences dont je suis la seule responsable. Mon fils, il en faudrait si peu pour que je puisse trouver le réconfort de toi. J’t’mmm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *